Bourse

Marchés

Pour l'ACPR et l'AMF, le secteur financier français est relativement peu exposé au charbon

AOF - 29 octobre 2020


(AOF) - L'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) et l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) ont publié leurs premières conclusions sur les travaux menés depuis 2019 sur les politiques charbon des acteurs de la Place de Paris. Ces travaux ont été réalisés sur la base des informations publiques et de questionnaires envoyés aux principaux acteurs de la Place (9 banques, 17 assureurs et 20 sociétés de gestion), complétés par de nombreux échanges bilatéraux.

L'ACPR et l'AMF ont mis en évidence le fait que les établissements bancaires et assurantiels étudiés disposaient tous d'une politique de désengagement du charbon. Parmi eux, 5 banques et 11 compagnies d'assurance ont affiché des dates de sortie du charbon.

S'agissant des 20 principales sociétés de gestion françaises analysées, 16 disposent d'une politique charbon et un seul acteur ne souhaite pas se doter d'une telle politique en raison de son portefeuille d'activités. En revanche, seulement 6 gérants ont à ce jour communiqué une date de sortie du charbon.

Les deux institutions régaliennes ont également souligné une exposition, en moyenne, relativement faible au secteur du charbon, tant pour les banques et les assurances que pour les gérants. L'exposition du secteur financier français apparaît sensiblement inférieure à 1% du total des actifs concernés pour chaque secteur.

Enfin, l'ACPR et l'AMF ont formulé plusieurs préconisations aux institutions financières, dont l'adoption d'une date de sortie du charbon, la précision des données utilisées pour la mise en œuvre des politiques et leur suivi, ou encore la justification des critères et seuils retenus dans ces politiques.