Bourse

Sociétés

PSA et FIAT CHRYSLER scellent leur union

AOF - 18 décembre 2019


(AOF) - L’annonce était pressentie depuis plusieurs jours. Elle a bien eu lieu. PSA et FCA ont signé un « accord de rapprochement engageant » en vue de la fusion entre égaux de leurs activités. Un tel mariage permettra de créer le quatrième constructeur mondial en volume et le troisième en chiffre d’affaires, avec des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules et un chiffre d’affaires consolidé de près de 170 milliards d’euros. En Bourse, les investisseurs accueillent favorablement la nouvelle: PSA monte de 1,45% à Paris et Fiat Chrysler avance de 0,55% sur la place de Milan .

La réalisation de la fusion devrait intervenir sous 12 à 15 mois. Elle est soumise aux conditions de réalisation habituelle, notamment au vote des actionnaires des deux groupes et à l'approbation des autorités antitrust.

La fusion générera des synergies en année pleine estimées à près de 3,7 milliards d'euros, sans fermeture d'usine.

Les économies liées aux technologies, aux produits et plateformes devraient représenter environ 40 % de ces synergies, tandis que les achats - résultant essentiellement d'un effet d'échelle et d'un alignement sur le meilleur prix – contribueront à hauteur de 40 %. Les 20 % restants proviendront d'autres domaines - marketing, informatique, frais généraux et logistique.

Ces synergies devraient générer un cash-flow net positif dès la première année et être réalisées à 80 % à la fin de la quatrième année. Le coût exceptionnel de réalisation est estimé à 2,8 milliards d'euros.

A l'issue du rapprochement, les actionnaires de PSA et FCA détiendront respectivement 50 % du capital de la nouvelle entité. Le rapprochement s'opérera grâce à une fusion des deux groupes réunis sous une maison mère néerlandaise, qui sera cotée sur les places financières d'Euronext (Paris), Borsa Italiana (Milan) et du New York Stock Exchange.

Le Conseil d'Administration sera composé de onze membres. Cinq membres du Conseil seront nommés par FCA (dont John Elkann en tant que Président) et cinq membres par PSA (dont l'Administrateur référent et le Vice-président). Le CEO (directeur général) serait Carlos Tavares pour une durée initiale de 5 ans et il serait également membre du Conseil d'administration.

Avant la réalisation de l'opération, FCA distribuera à ses actionnaires un dividende exceptionnel de 5,5 milliards d'euros. De son côté, Peugeot distribuera à ses actionnaires ses 46 % de parts dans Faurecia. Par ailleurs, FCA continuera de travailler à la séparation de sa participation dans Comau afin qu'elle soit cédée rapidement après la réalisation de la fusion, pour le bénéfice des actionnaires de la nouvelle entité.

A la réalisation de l'opération, les actionnaires de PSA recevront 1,742 action de la nouvelle entité pour chaque action PSA, tandis que les actionnaires de FCA recevront 1 action de la nouvelle entité pour chaque action FCA.