Bourse

Sociétés

PSA : les résultats annuels fraîchement accueillis

AOF - 26 février 2019


(AOF) - PSA (-2,94% à 22,09 euros) a accusé le plus lourd repli du CAC 40 sur la place de Paris. Si le constructeur automobile a dévoilé des résultats 2018 historiques, il a toutefois manqué les attentes des analystes en termes de bénéfice net et de chiffre d’affaires. A l’avenir, le groupe souhaite accélérer hors d’Europe, notamment avec le retour de la marque Peugeot aux Etats-Unis. Dans le détail, le constructeur automobile a réalisé l'an dernier un bénéfice net (part du groupe) de 2,827 milliards d'euros (+47%) et un résultat opérationnel courant de 5,689 milliards d'euros (+43%).

Il en découle une marge opérationnelle courante du groupe de 7,7%, en hausse de 1,3 point par rapport à 2017.

Quant au chiffre d'affaires, il s'établit à 74,027 milliards d'euros en 2018, soit une hausse de 18,9% par rapport à 2017.

Si le constructeur automobile fait mieux que prévu pour le résultat opérationnel (consensus Infront Data pour Reuters : 5,612 milliards), il est un peu court en termes de bénéfice net (consensus : 2,986 milliards) et de chiffre d'affaires ( consensus : 74,8 milliards).

Malgré ces petites déceptions, PSA prouve que le redressement d'Opel-Vauxhall est sur la bonne voie. En effet, l'ex-filiale déficitaire de General Motors a dégagé un bénéfice opérationnel courant de 859 millions d'euros en 2018, contre une perte de 179 millions pour les 5 derniers mois de 2017.

Compte tenu de ses performances, PSA proposera le versement d'un dividende de 0,78 euro par action au vote de la prochaine Assemblée Générale.

PSA " achève la première phase du plan stratégique Push to Pass avec des résultats exceptionnels ", s'est félicité Carlos Tavares, le Président du Directoire.

" Nous entrons à présent dans la deuxième phase du plan Push to Pass avec confiance, dans un contexte de vents contraires encore plus forts ", a poursuivi le dirigeant.

En 2019, le groupe prévoit un marché automobile stable en Europe, en baisse de 1% en Amérique latine et de 3% en Chine et en hausse de 5% en Russie.

Les objectifs initiaux du plan Push to Pass ayant été dépassés pour la période 2016-2018, PSA vise désormais une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5% pour la Division automobile sur la période 2019-2021. Cet objectif inclut Opel-Vauxhall.

De plus, le groupe annonce une nouvelle politique de dividendes pour 2019-2021 sur la base d'un " payout ratio " augmenté à 28% à partir de l'exercice 2019.

Enfin, le groupe souhaite accélérer hors d'Europe, notamment avec le retour de Peugeot aux Etats-Unis. Le groupe a l'ambition d'augmenter ses ventes de 50 % hors d'Europe d'ici à 2021.