Bourse

Sociétés

REMY COINTREAU : les nuages se dissipent

AOF - 20 octobre 2020


(AOF) - En hausse à l'ouverture, Rémy Cointreau a finalement abandonné 2,35% à 153,7 euros. Le numéro deux français des vins et spiritueux a été pénalisé par des prises de bénéfices après une publication du deuxième trimestre, clos fin septembre, encourageante. Le titre du fabricant de cognac affiche un gain de près de 41% depuis le début de l'année pour se traiter, selon Jefferies,sur un multiple d'environ 55 fois ses bénéfices attendus au titre de son exercice 2020/2021, ce qui en fait une valeur onéreuse. Pour autant, en alcool comme en finance, la qualité à un prix.

Après des mois très difficiles en raison de la crise sanitaire, le groupe familial entrevoit le bout du tunnel. Rémy Cointreau peut en effet compter sur le grand retour de ses principaux clients, les Américains et les Chinois, dans les rayons d'eau-de-vie.

Les ventes de cognac ont reculé de seulement 2,5% au deuxième trimestre, grâce à la demande aux Etats-Unis et à une reprise en Chine continentale. Le marché tablait sur une baisse de 4,9%.

Résultat, le chiffre d'affaires total du groupe au deuxième trimestre s'est contracté de 4% en organique, contre un consensus de -5,9% après la chute de 33,2% enregistrée au premier trimestre. In fine, les ventes accusent au premier semestre un repli de 16,4% en organique à 430,8 millions d'euros.

Bien sûr, la situation reste loin d'être enivrante, le très faible niveau des ventes de Duty Free et la lente réouverture du canal on-trade (restaurants, bars...) dans les nouveaux marchés d'Asie du Sud-Est, d'Afrique, et d'Amérique du Sud, pèsant sur la performance globale.

Mais, fort d'un mix géographique plus favorable que prévu sur la première partie de l'exercice, Rémy Cointreau est moins pessimiste sur ses résultats. Il anticipe désormais un résultat opérationnel courant en baisse organique de 25% à 30% pour le premier semestre 2020/21, contre un repli de 35% à 40% précédemment.

Malgré une faible visibilité persistante, le groupe continue de penser que le second semestre bénéficiera d'une vraie reprise portée par les Etats-Unis et la Chine continentale.

Dans le sillage de cette publication, Jefferies a confirmé sa recommandation Sous-performance et son objectif de cours de 115 euros sur Rémy Cointreau. Le courtier souligne que le groupe semble avoir traversé le pire de la crise et plus globalement, que le groupe reste une valeur de croissance attractive,... Mais trop cher. Selon lui, les bonnes nouvelles sont déjà intégrées dans le cours actuel.