Bourse

Sociétés

RUBIS frappé par la Covid

AOF - 18 septembre 2020

(AOF) - Rubis a chuté de plus de 7% à 35,90 euros après la publication de résultats semestriels dégradés. Le spécialiste de l'aval pétrolier, propriétaire de nombreuses stations services en Europe, en Afrique et dans les Caraïbes, a été logiquement durement pénalisé par la fermeture de l'économie mondiale liée à la Covid. Ainsi, sur les six premiers mois de l'année, le bénéfice net du groupe français a reculé de 11% à 139 millions d'euros. Le résultat brut d'exploitation a baissé, lui aussi, de 11% à 240 millions.

Pour sa part, le chiffre d'affaires a atteint 2,05 milliards d'euros, en baisse de 21% par rapport à la même période de l'exercice précédent. A périmètre constant, la baisse atteint 32%.

" Le premier semestre 2020 a été profondément marqué par l'effet Covid, concentré sur le deuxième trimestre, avec des volumes tous produits commercialisés chez Rubis Énergie en baisse de 42 % au plus fort en avril, suivi d'un retour progressif à la normale depuis début juillet, avec la fin du confinement ", a expliqué Rubis.

Néanmoins, " l'activité globale a finalement démontré une très forte résistance grâce au positionnement multi-segments et midstream/aval du groupe ", a ajouté Rubis.

S'agissant des perspectives, en excluant une nouvelle période de confinement, similaire à celle qui a affecté les ventes du groupe au deuxième trimestre, l'activité devrait poursuivre sa normalisation sur le second semestre.

Par ailleurs, Rubis continue à étudier des projets de développement tant organique que par acquisition.