Bourse

Sociétés

RUBIS pénalisé par la sortie d'Orfim

AOF - 12 avril 2019

(AOF) - En repli de 3,77% à 48 euros, Rubis a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après la cession de 5,24% de son capital par Orfim, une société de capital développement détenue par Sébastien Picciotto. Celui qui était jusqu'à hier le deuxième actionnaire du spécialiste de l'aval pétrolier en a retiré, selon Crédit Agricole CIB, en charge du placement, cité par Reuters, environ 237 millions d'euros. Compte tenu du manque d'information disponible, il est hasardeux de calculer un prix de vente moyen.

Au 31 décembre 2017, Ofim détenait 4,954 millions d'actions, soit 5,28% du capital. Le site Internet de Rubis annonce, lui, 5,26% du capital tandis que Reuters indique 5,24%. Dans l'hypothèse où le nombre d'actions serait resté stable, le prix de cession pourrait avoisiner les 47,8 euros.

Il apparaît par ailleurs complexe à première vue de calculer la plus-value potentielle d'Orfim qui est progressivement monté au capital. La société, qui détenait 5,1% du capital au 31 décembre 2016 depuis plusieurs années, s'est donc renforcée depuis cette date.

Orfim a sans nul doute empoché une confortable plus-value. Si le titre Rubis accuse une baisse de 18% en un an, il affiche un gain de 40,9% depuis trois ans et de 96,6% en cinq ans.

La société de Sébastien Picciotto a par ailleurs perçu des dividendes chaque année un peu plus importants. Ainsi, le dividende est passé de 1,67 euro en 2011 à 3 euros au titre de l'exercice 2017, toutes choses égales par ailleurs (le nominal a été divisé par deux en 2017). Le rendement net de l'action a atteint 3,14% en 2018.

Orfim a décidé de prendre ses bénéfices sur Rubis alors que les perspectives du groupe apparaissent plus favorables. Après un exercice 2018 contrasté, les dirigeants affichent leur optimisme pour l'année en cours. Pour preuve, ils ont annoncé le mois dernier une hausse de 6% du dividende.

Dans le sillage de cette annonce, Oddo BHF avait confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 58 euros.

Gilbert Dupont avait, lui, relevé son objectif de cours sur Rubis de 63,5 à 66,5 euros tout en réitérant sa recommandation Acheter.