Bourse

Sociétés

SALESFORCE chute, le prix de 27,7 milliards offert pour racheter SLACK jugé trop généreux

AOF - 02 décembre 2020


(AOF) - Salesforce perd 8,01% à 222,02 dollars après avoir annoncé le rachat de la plate-forme de communication collaborative Slack pour 27,7 milliards de dollars. Le prix est jugé élevé par les analystes. UBS qualifie de 'riche' cette valorisation, qui représente 25 fois les revenus de la cible. JPMorgan souligne qu'il s'agit d'un point culminant pour une opération de fusions & acquisitions dans le cloud. Ce montant représente près du double de la plus importante acquisition du fournisseur de solutions de gestion de la relation client, Tableau, racheté en 2019 pour 15,7 milliards de dollars.

Cette opération a pour objectif de permettre à Salesforce d'être plus concurrentiel face aux autres géants du cloud, comme Microsoft. Slack est notamment en concurrence avec Microsoft Teams.

Dans le détail, les actionnaires de Slack recevront 26,79 dollars en espèces et 0,0776 action ordinaire de Salesforce pour chaque action de Slack. Ce dernier est ainsi valorisé 45,5 dollars au cours de clôture de mardi de Salesforce, soit une prime de plus de 50% avant l'article du Wall Street Journal du 25 novembre évoquant une telle opération.

UBS pense qu'il y a eu une autre offre sur Slack qui a potentiellement amené Salesforce à agir plus rapidement et à payer plus. L'analyste n'a pas été convaincu par l'argument initial de la complémentarité stratégique.

" Dans un monde où le temps manque, qui est surchargé d'informations et où la concurrence est massive pour l'engagement, le prix du tableau de bord intégré le plus stratégique au sein des organisations et entre elles mérite une prime ", explique pour sa part Credit Suisse.

" Nous avons une grande confiance dans la capacité de la direction à réaliser sa vision, mais étant donné le prix payé pour Slack, nous pensons qu'il pourrait s'écouler un certain temps avant que les bénéfices financiers de la transaction ne soient visibles ", a commenté JPMorgan.

" Nous considérons vraiment que le monde a fondamentalement changé cette année ", a déclaré aux analystes, le directeur opérationnel de Salesforce, Bret Taylor, soulignant l'accélération de la numérisation de l'économie. Avant d'ajouter : " Slack est vraiment le système d'engagement pour chaque employé, pour chaque partenaire et pour chaque interaction avec les clients ".

La transaction devrait être conclue au cours du deuxième trimestre de l'exercice fiscal 2022 de Salesforce, sous réserve de l'approbation des actionnaires de Slack, de l'obtention des autorisations réglementaires requises et des autres conditions de clôture habituelles. Des actionnaires représentant 55% du capital de Slack ont déjà accepté de voter en faveur du rachat.

L'opération a été annoncée à l'occasion de la publication des résultats trimestriels du groupe. Au troisième trimestre, clos fin octobre, Salesforce a généré un bénéfice net de 1,2 milliard de dollars contre une perte nette de 109 millions de dollars, un an plus tôt. Ses revenus ont augmenté de 20% à 5,42 milliards de dollars.

Salesforce a aussi annoncé le départ à la retraite le 31 janvier 2021 de son directeur financier, Mark Hawkins. Il sera remplacé par Amy Weaver, actuellement présidente et responsable juridique du groupe.