Bourse

Sociétés

SANOFI fait évoluer sa collaboration avec Regeneron

AOF - 07 janvier 2019


(AOF) - Sanofi a perdu 1,99% à 73,84 euros après l'annonce de la modification des termes de son partenariat contre le cancer noué en 2015 avec la biotech américaine Regeneron. S'il semble complexe d'estimer la portée de cette réorganisation, quelques éléments se distinguent. En premier lieu, le groupe français aura plus grande marge de manoeuvre pour poursuivre indépendamment ses projets de développement en immuno-oncologie au stade précoce, tout en permettant à Regeneron de conserver l'intégralité des droits sur ses autres programmes de recherche et développement en immuno-oncologie.

En contrepartie, Sanofi versera notamment à Regeneron 462 millions de dollars représentant le solde des paiements dus aux termes de l'accord d'origine en immuno-oncologie, une somme qui couvre la part des coûts du programme de recherche en immuno-oncologie qui revient à Sanofi pour le dernier trimestre de 2018, et jusqu'à 120 millions de dollars de frais de développement pour les deux anticorps bispécifiques au stade clinique retenus, ainsi que les frais de résiliation des autres programmes faisant partie de l'accord d'origine.

Pour sa part, Regeneron engagera jusqu'à 70 millions de dollars dans la poursuite du développement de l'anticorps bispécifique BCMAxCD3 pour le traitement du myélome multiple et jusqu'à 50 millions de dollars dans celui de l'anticorps bispécifique MUC16xCD3 pour le traitement des cancers exprimant la protéine mucine 16.

Dans une note citée par Reuters, Liberum estime que ces changements ne modifient pas vraiment la donne puisque l'essentiel de la valeur potentielle de l'accord originel réside dans l'avenir du cemiplimab, où les termes restent inchangés.

Le cemiplimab est un anticorps pour le traitement d'une forme de cancer de la peau, le carcinome épidermoïde cutanée avancé. Sous le nom de Libtayo, il a reçu en septembre une autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis.

Ce produit est le seul qui a été autorisé depuis l'accord initial noué en 2015 entre Sanofi et Regeneron. Avant la restructuration annoncée ce matin, il devait prendre fin vers la mi-2020, précise l'agence de presse.