Bourse

Sociétés

Sans perspectives, GL EVENTS nage en eaux troubles

AOF - 24 juillet 2020


(AOF) - GL Events a souffert ce vendredi au SRD. Le spécialiste des métiers de l'évènement a perdu 5,71% à 10,90 euros l'action, en raison de la publications d'un chiffre d'affaires en forte baisse au premier semestre 2020. Du fait du covid-19 et des nombreuses annulations d'évènements, celui-ci s'est établi à 53,6 millions d'euros, en repli de 79% par rapport à l'an dernier à la même période, et de 79,3% en biennalité comparable.

Le pôle GL Events Live est celui qui a le mieux résisté: son chiffre d'affaires semestriel s'est établi à 157,4 millions d'euros, en baisse de 42,9% (-42,2% à périmètre et change constants), grâce notamment à la facturation des prestations engagées pour les Jeux Olympiques de Tokyo, finalement été reportés à l'été 2021, et à la solidité des activités industrielles telles qu'Aganto au Royaume-Uni (30 millions d'euros de chiffre d'affaires contre 35 millions l'an passé).

GL Events Exhibitions est le pôle le plus durement touché, avec un chiffre d'affaires semestriel de 45 millions d'euros, en recul de 69,4% (-69,3% à PCC). Sans surprise, l'activité a été très affectée par le report de nombreux salons en Asie, Europe et Amérique latine, mais le groupe se dit confiant et anticipe une reprise progressive de l'activité, notamment en Chine où "tous les salons prévus au second semestre devraient avoir lieu, en dehors de ceux de Pékin."

Enfin, GL Events Venues a généré 64,5 millions d'euros de chiffre d'affaires, en baisse de 62,8% (-61,6% à PCC), touché par les fermetures administratives imposées progressivement par les différents gouvernements à partir de mars 2020.

"L'activité reprend très progressivement dans la plupart des pays où nous sommes présents", a déclaré le président de GL Event, Olivier Ginon. Avant d'ajouter: "La visibilité sur notre métier reste cependant faible."

Un manque de visibilité qui a incité LCM à réitérer sa recommandation Neutre sur le titre, avec un objectif de cours inchangé à 14 euros. Selon le broker, la situation sanitaire pourrait remettre en cause une éventuelle reprise de l'activité à partir de septembre.

Le groupe n'a pas souhaité dévoiler ses perspectives annuelles; il les précisera lors de la publication de ses comptes trimestriels en septembre. Il s'attend toutefois à un résultat net part du Groupe de -30 millions d'euros au 30 juin 2020. Le groupe a par ailleurs déclaré être en discussions avec ses banquiers afin d'obtenir une enveloppe complémentaire de prêts garantis par l'Etat et les waivers pour l'année 2020.