Bourse

Sociétés

SAP confirme ses résultats préliminaires et le projet de scission de Qualtrics

AOF - 27 juillet 2020


(AOF) - A l’occasion de la présentation de ses résultats définitifs pour le deuxième trimestre - une version provisoire avait dévoilée le 9 juillet - SAP a annoncé un projet de scission de Qualtrics International en vue d’une introduction en Bourse aux Etats-Unis. Racheté en 2018 pour 8 milliards de dollars, Qualtrics est spécialisé dans la gestion de l'expérience.

Celle-ci consiste à surveiller toutes les interactions que les gens ont avec une entreprise afin de repérer les possibilités d'amélioration : plaintes des clients, le turnover dans une entreprise et l'insatisfaction à l'égard des produits….

SAP souhaite en rester l'actionnaire majoritaire et cette opération a pour but de permettre à Qualtrics de réaliser ses propres opérations de croissance externe.

Au deuxième trimestre, le résultat opérationnel, hors éléments exceptionnels, a augmenté de 8% à 1,96 milliard d'euros. Il gagne 7% à taux de change constants. La marge opérationnelle ajustée a ainsi progressé de 1,6 point à 28,9%.

Le groupe technologique allemand a bénéficié de revenus pour les licences en recul de "seulement" 18% (-18% à taux de change constants) à 770 millions d'euros. SAP avait indiqué anticiper au deuxième trimestre une plus mauvaise performance qu'au premier où les revenus tirés des licences avaient plongé de 31%. Les licences ont en particulier profité d'une bonne performance commerciale en Asie Pacifique.

Le chiffre d'affaires ajusté total de SAP a augmenté de 1% à 6,74 milliards. Il a aussi progressé de 1% à taux de change constant. Le chiffre d'affaires cloud est en hausse de 19% (+18% à taux de change constants) à 2,04 milliards d'euros.

Le backlog dans le cloud, c'est-à-dire les abonnements contractés qui seront facturés au cours des 12 prochains mois, a augmenté de 20% à 6,65 milliards d'euros. Il a progressé de 21% à taux de change constant.

SAP a réaffirmé ses objectifs pour 2020. Le groupe allemand cible un résultat opérationnel ajusté situé entre 8,1 et 8,7 milliards, au pire en repli de 1% et au mieux en augmentation de 6% à taux de change constants.

Le chiffre d'affaires total est anticipé entre 27,8 et 28,5 milliards d'euros, en augmentation de 1% à 3% à taux de change constants. Le revenu dans le cloud est attendu à 8,3-8,7 milliards d'euros, en hausse de 18% à 24%.