Bourse

Sociétés

SCHNEIDER ELECTRIC: résultat net en repli de 22% au premier semestre 2020

AOF - 29 juillet 2020


(AOF) - Schneider Electric a publié un résultat net part du groupe de 775 millions d'euros au premier semestre 2020, en repli de 22% sur un an. Ajusté, il ressort en baisse de 26% à 995 millions d'euros. Le taux de marge est lui en recul de 120 points de base et s'établit à 13,6%. Le chiffre d'affaires s'élève à 11,56 milliards d'euros, en baisse de 12,3%, et de 10,5% en organique. Il recule de 14,2% au second trimestre, avec un repli de 20,7% pour l'Europe, de 19,9% pour l'Amérique du nord, et de 6,8% pour l'Asie-Pacifique, dont un rebord en Chine qui enregistre une croissance à deux chiffres.

Les Produits (59 % des ventes du Groupe) sont en baisse organique de 15% au deuxième trimestre (-11% au premier semestre), fortement touchés par la crise du covid-19, à des degrés différents selon les pays et proportionnels à la rigueur des mesures de confinement mises en place.

Le chiffre d'affaires des Systèmes (projets et équipements, 24% des ventes du Groupe) affiche une baisse organique de 17 % au deuxième trimestre (-15% au premier semestre), marqué par un déclin plus important de l'activité Automatismes industriels. 

Les Logiciels et les Services (17 % des ventes du Groupe) en baisse organique de 5% au deuxième trimestre (-1% au premier semestre).

La forte génération de cash-flow libre s'élève à 965 millions d'euros. Les dépenses d'investissement demeurent stables à 339 millions d'euros, soit environ 3% du chiffre d'affaires. 

Au 30 juin 2020, la dette nette de Schneider Electric s'établit à 4,77 milliards d'euros (3,792 milliard d'euros en décembre 2019), après paiement d'un dividende de 1,4 milliard d'euros, 140 millions d'euros d'acquisitions nettes et une forte génération de cash-flow libre au premier semestre.

Dans le contexte actuel marqué par l'incertitude, le Groupe se fixe pour 2020 un objectif de chiffre d'affaires en repli organique de 7% à 10%, et une marge d'EBITA ajusté en repli compris entre  50 et 90 points de base en organique, impliquant une marge d'EBITA ajusté comprise entre 14,5% et 15% (incluant le périmètre et l'effet de change par rapport aux estimations actuelles).