Bourse

Sociétés

SCOR : réduction des primes brutes souscrites en janvier mais rentabilité en hausse

AOF - 06 février 2020


(AOF) - Scor (-2% à 37,71 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120 après avoir annoncé les résultats de la campagne de renouvellement des contrats de sa branche réassurance dommages (P&C) de janvier 2020. Le réassureur a indiqué avoir volontairement réduit les primes brutes souscrites de 4,7 % à taux de change constants à 3,16 milliards d’euros. Face à l’insuffisante prise en compte des tendances de sinistralité par les marchés de réassurance, le groupe français a donné la priorité à la rentabilité.

Scor précise qu'il améliore la rentabilité technique attendue de son portefeuille de réassurance d'environ un point, reflétant une augmentation tarifaire de 2,8 %.

En 2019, les primes brutes émises par Scor Global P&C atteignent 7,1 milliards d'euros, menant à une croissance de 15,8 % à taux de change constants, avec une croissance de 16,2 % en réassurance et 14,4 % en assurance de spécialités.

Le réassureur a par ailleurs estimé le coût des catastrophes naturelles du quatrième trimestre 2019 à 343 millions d'euros après rétrocession et avant impôt. UBS était plus optimiste et anticipait seulement 136 millions d'euros. Scor évalue le coût du typhon japonais Hagibis à 227 millions d'euros après rétrocession et avant impôt sur la base des informations des cédantes, en tablant sur 8 milliards de dollars de sinistres pour le marché dans la région.

Grâce à sa stratégie de protection du capital, Scor Global P&C devrait enregistrer un ratio combiné net inférieur à 100 % au titre de l'exercice 2019. La branche réassurance dommages sera donc rentable.