Bourse

Sociétés

SMCP résiste grâce à la Chine

AOF - 27 octobre 2020


(AOF) - SMCP a cédé 8,8% à 3,836 euros malgré la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel légèrement supérieur aux attentes et des objectifs à moyen terme crédibles. Le propriétaire des marques Sandro, Maje, Claudie Pierlot mais aussi De Fursac ne résiste pas à la vague de défiance qui secoue les marchés depuis le début de la semaine. Les dernières rumeurs faisant étant d'une fermeture des commerces non essentiels dès samedi matin en Ile-de-France, Lyon et Marseille n'arrangent rien. Le spécialiste du "luxe accessible" est en effet logiquement très bien implanté dans ces régions.

Heureusement, SMCP est également fortement exposé à la vigoureuse reprise de la zone Apac, Chine en tête. Une performance qui permet de compenser la chute des ventes aux Etats-Unis et en Europe.

Sur la période de trois mois close fin septembre, la société contrôlée par le chinois Shandong Ruyi a réalisé un d'affaires consolidé de 248,4 millions d'euros sur la période, en baisse de 9,5 % en données publiées et de -10,6% en organique. Les analystes tablaient en moyenne sur 246 millions.

Si la crise du Covid-19 continue de peser, le groupe souligne que la situation s'améliore par rapport au deuxième trimestre, notamment grâce à la reprise observée en Chine continentale.

Au cours du troisième trimestre, le trafic en magasins est resté faible en raison de l'absence persistante du tourisme, mais le groupe a enregistré des taux de conversion qualifiés de " solides ".

Par ailleurs, SMCP a partiellement compensé l'impact de la crise par une bonne performance du e-commerce (+ 27,6% de croissance).

Daniel Lalonde, le directeur général de SMCP a jugé " encourageante " la performance du groupe au troisième trimestre.

Cependant, le dirigeant souligne que l'intensification de la pandémie de Covid-19 dans le monde, limite encore la visibilité, conduisant le groupe à demeurer prudent quant aux trimestres à venir.

A moyen terme, SMCP affiche cependant une certaine confiance. Ainsi, le groupe a dit viser plus de 10 % de croissance du chiffre d'affaires à taux de change constant en 2023 par rapport à 2019, et un taux de croissance annuel moyen du chiffre d'affaires à taux de change constant supérieur à 6 % entre 2023 et 2025.

De plus, SMCP vise une marge d'Ebit ajusté autour de 10,5% en 2023 et de plus de 12% en 2025.

Ces objectifs se basent sur l'hypothèse d'une amélioration progressive du contexte de crise sanitaire à partir du second semestre 2021.

Jefferies a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 7,5 euros tandis que JPMorgan a maintenu sa recommandation Surpondérer et son objectif de cours de 12 euros.

Le broker note que les zones Amérique et Europe ont sous-performé en raison de la surexposition du groupe à New York, à la Californie et à la Floride aux Etats-Unis et l'atonie observée en Europe et au Royaume-Uni.

Le courtier estime par ailleurs que les objectifs 2023 dévoilés par SMCP pourraient décevoir. La marge opérationnelle courante est attendue à 10,5% en 2023, soir 100 points de base de moins que celle de 2019 qui était déjà sous pression par rapport à 2017 et 2018. Il tablait, sur, un objectif de 12,5%.