Bourse

Sociétés

SOCIETE DE LA TOUR EIFFEL en net repli après des résultats 2018 dégradés

AOF - 13 mars 2019


(AOF) - Société de la Tour Eiffel (-5,46% à 39,80 euros) affiche l’une des plus fortes baisses du marché SRD en raison des résultats décevants dévoilés hier soir. En 2018, le résultat net récurrent (EPRA) de la société d'investissements immobiliers cotée a chuté de 17,7% à 35,9 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant est, lui, de -4,9 millions en 2018 après prise en compte des amortissements et des frais de structure contre 26,3 millions en 2017.

Il est principalement marqué par les dépréciations de 21,2 millions constatées sur les immeubles de Suresnes et de Massy, à la suite de l'annonce du départ de leurs locataires respectifs, Cap Gemini et Alstom, déjà communiqué en juillet 2018.

Les revenus locatifs bruts s'élèvent à 67,2 millions d'euros en 2018 contre 68,4 millions d'euros en 2017 sur le périmètre historique.

Le taux de vacance EPRA, qui s'applique à la totalité du patrimoine, a en effet progressé, ressortant à 14,8 % contre 12,5 % au 31 décembre 2017.

L'exercice 2018 a en effet été marqué par la fusion absorption d'Affine intervenue le 18 décembre 2018. Le groupe affiche désormais un patrimoine de 1,5 milliard d'euros.

L'actif net réévalué (triple net) par action, qui mesure la valeur des actifs rapportée au nombre d'actions, a reculé de 9,1% à 53 euros par action.

Le niveau d'endettement (LTV) au 31 décembre 2018 représente 48,9 % de la valeur du patrimoine, contre 37,3 % au 31 décembre 2017. Cette hausse reflète l'intégration en fin d'année des financements issus du modèle Ex-Affine fondé sur un recours plus important à l'effet de levier et éloignant temporairement Société de la Tour Eiffel de son objectif stratégique d'un ratio proche de 40%.

Le conseil d'administration du 11 mars 2019 a donc décidé un plan de cession destiné à réduire le ratio de LTV au travers de cessions d'actifs non stratégiques.

Malgré le recul des résultats, le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale des actionnaires le maintien d'un dividende de 3 euros par action, en action ou en numéraire.