Bourse

Sociétés

SOCIETE GENERALE: des résultats solides et une bonne surprise sur sa solvabilité

AOF - 05 novembre 2020


(AOF) - Société Générale inscrit ses pas dans ceux de BNP Paribas et de Crédit Agricole en dévoilant des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre. En léger repli hier, l'action de la banque de la Défense a finalement terminé à la deuxième place du CAC 40, après avoir passé une bonne partie de la journée en tête, progressant de 3,73% à 13,23 euros. Elle a en effet dépassé les attentes à tous les niveaux de son compte de résultat et est désormais plus optimiste sur sa solvabilité à la fin de l'année, pied de nez à ses détracteurs dans ce domaine.

Au troisième trimestre, le bénéfice net part du groupe a augmenté d'un peu moins de 1% à 862 millions d'euros, dépassant très largement les attentes : 399 millions d'euros. De son côté, le produit net bancaire a reculé de 2,9% à 5, 809 milliards d'euros. Il a cependant progressé de 0,5% à périmètre et change constants.

Les profits ont bénéficié d'un effet de ciseaux positif du fait de la baisse de 8,2% des frais de gestion. Ils sont en retrait de 5,6% à périmètre et change constants.

Le coût du risque inférieur de près de 50% aux prévisions explique aussi une partie de la surperformance de la banque. Il s'est élevé à 518 millions d'euros, en augmentation de 67,7% à données comparables, mais les projections des analystes étaient bien plus élevées : 987 millions d'euros. Il correspond à 40 points de base contre 97 points au deuxième trimestre. La banque table sur environ 70 points de base sur l'ensemble de l'année.


A l'instar de Crédit Agricole, Société Générale a profité en particulier des bonnes performances de sa banque de détail et de ses activités de marché. La première a vu son résultat net part du groupe reculer de 9% en France à 283 millions d'euros, mais celui-ci a nettement distancé les prévisions des analystes s'élevant à 137 millions d'euros. Barclays souligne en particulier un coût du risque plus faible de 60% par rapport aux attentes.

Ses métiers de marché ont laissé dans la poussière le consensus. Leur résultat net part du groupe a été multiplié par 2,5 à 249 millions d'euros contre 88 millions d'euros anticipés ! La franchise phare du groupe, les actions, ont connu une hausse de son activité de 5% à 531 millions d'euros. Le courtage taux crédit et change a, lui, enregistré une progression de 9,4% à 569 millions d'euros.

Grâce à ses bons résultats, le ratio de fonds propres durs (CET1) a augmenté de 60 points de base à 13,1%, dépassant là encore de loin les anticipations des analystes, qui prévoyait une stabilité. Il intègre une provision pour dividende de 0,21 euro par action.

Cette amélioration significative de son ratio de solvabilité permet à la Société Générale d'être plus optimiste à son sujet. Elle vise un ratio CET1 au-dessus de 12% à fin 2020, contre le haut de la fourchette de 11,5% à 12% auparavant.

Ce ratio dépassant nettement les exigences réglementaires, la banque a souligné sa flexibilité en matière de distribution aux actionnaires. Elle a rappelé sa politique de dividende : un taux de distribution de 50% du résultat net part du groupe sous-jacent, pouvant inclure jusqu'à 10% en rachat d'actions.