Bourse

Sociétés

SOCIETE GENERALE : les investisseurs saluent la hausse du ratio de solvabilité

AOF - 06 novembre 2019


(AOF) - Société Générale (+3,41% à 27,89 euros) a dominé l’indice CAC 40, la banque ayant rassuré pour le deuxième trimestre consécutif sur le renforcement de son principal ratio de solvabilité. Le ratio de fonds propres durs a en effet progressé de 46 points de base par rapport au 30 juin 2019 pour atteindre 12,5%, dépassant l’objectif de 12% fixé pour 2020 et le consensus de 12,1%. En début d’année, il était jugé trop faible par les investisseurs relativement à celui de ses concurrentes, mais aussi dans la perspective de l’impact négatif de nouvelles réglementations.

L'augmentation du ratio de fonds propres durs reflète à hauteur de 18 points de base la mise en réserve des résultats.

La finalisation des cessions de Société Générale Serbie, Société Générale Monténégro et de Mobiasbanca Société Générale a eu un impact positif de 10 points de base. La réduction de l'encours pondérés des risques (RWA) des activités de marché liée à leur restructuration a eu également un effet positif de 10 points.

Les encours ont été réduits de 8 milliards d'euros pour celles-ci et de 10 milliards pour l'ensemble de l'activité de banque de financement et d'investissement. L'objectif pour 2020 a ainsi été atteint en avance à la surprise des analystes, d'où un ratio de fonds propres durs plus élevé que prévu.

Les baisses des RWA des autres activités via la titrisation ont eu un impact favorable de 15 points.

En revanche, la provision liée au versement du dividende au titre de 2019 a eu un impact négatif de 19 points de base. Le Directeur général, Fréderic Oudéa, a confirmé qu'il ne proposera pas de versement de dividende en action en 2020, comme cette année.

S'agissant de sa performance au troisième trimestre, Société Générale a enregistré un résultat net part du groupe en baisse de 34,8% à 854 millions d'euros pour un produit net bancaire en recul de 8,4% à 5,983 milliards.

Cette baisse reflète les cessions dans la Banque de détail à l'International et la restructuration de ses activités de marché. Société Générale a notamment fermé sa filiale de trading pour compte propre Descartes Trading et les activités de gré à gré sur les matières premières.

L'activité de banque de financement et d'investissement a ainsi enregistré un résultat net part du groupe en repli de 26,7% à 253 millions d'euros pour des revenus en repli de 7,6% à 2,01 milliards d'euros. Elle a aussi souffert de la chute de 20% à 505 millions des revenus tirés des activités Actions et Prime Services dans un contexte de marché difficile.

La banque de détail en France a pour sa part vu son résultat net part du groupe reculer de 2,8% à 311 millions d'euros pour des revenus ajustés en progression de 0,2% à 1,95 milliards d'euros. Cette année, Société Générale anticipe toujours pour ce métier des revenus au mieux stables et au pire en repli de 1%.