Bourse

Sociétés

SODEXO: performance trimestrielle en ligne mais l’Amérique inquiète

AOF - 09 janvier 2020


(AOF) - Sodexo a affiché de loin la plus forte chute du CAC 40 ce jeudi, le titre s’échangeant à 100,50 euros, en baisse de 6,29%, creusant ses pertes du matin. Pourtant le groupe a présenté au premier trimestre de son exercice 2020 un chiffre d’affaires en hausse de 7,1% à 6,076 milliards d’euros, dépassant ainsi le consensus de 5,98 milliards d'euros. La croissance interne s’est, elle, établie à 3,8%, légèrement au-dessus du consensus de 3,7%. Dans le détail, la croissance organique des services de restauration a été de 3,8%, contre 3,6% attendus, mais celle des Avantages et Récompenses (+4,2%) a déçu le consensus de 5,4%.

Il semblerait que les investisseurs aient été refroidis par les perspectives en Amérique du Nord, où l'activité a reculé de 0,9% au premier trimestre. Car si Denis Machuel, Directeur Général de Sodexo, estime que "la croissance du chiffre d'affaires au premier trimestre reste solide, avec une Coupe du Monde de Rugby très réussie", il prévient que la croissance 2019-2020 "restera difficile" sur le continent nord-américain en raison de pertes de contrats et de la sortie d’un contrat important dans le segment Santé.

Pour l'ensemble de l'exercice 2019-2020, le groupe français continue cependant de tabler sur une croissance interne du chiffre d'affaires autour de 4 % et une marge d'exploitation stable à 5,5%, hors effet de change et tout impact potentiel de la mise en oeuvre de la norme comptable IFRS 16. 

Sodexo affirme pouvoir surmonter les difficultés américaines grâce à l'effet de la Coupe du Monde de Rugby et des Jeux Olympiques d'été, qui interviennent respectivement au premier et quatrième trimestre de son exercice, ainsi que par la forte croissance dans les économies en développement et une progression régulière en Europe.

Si ces résultats et perspectives n'ont pas convaincu les investisseurs, les analystes, eux, n'ont pas modifié leurs recommandations: UBS reste à Neutre avec un objectif de cours à 113,90 euros, pendant que Barclays considère toujours le titre comme Sous-pondéré, avec un objectif de cours à 96 euros.