Bourse

Sociétés

SOITEC : le taux de marge d'Ebitda attendu en repli à 30% sur le nouvel exercice

AOF - 12 juin 2019


(AOF) - Sur l’exercice 2018/2019, clos fin mars, Soitec a généré un résultat net en hausse de 4% à 90,2 millions d’euros et un résultat opérationnel courant en progression de 61% à 108,4 millions d’euros. L’Ebitda de l’Électronique a augmenté de 68% au cours de l’exercice 2018-2019 pour s’établir à 152,3 millions d’euros. La marge d’Ebitda de l’Électronique est ainsi en progression à 34,3% du chiffre d’affaires contre 29,2% en 2017-2018. Soitec visait autour de 33%.

Déjà publié, le chiffre d'affaires du spécialiste de la conception et de la production de matériaux semi-conducteurs innovants a atteint 140 millions d'euros, en hausse de 45% à périmètre et taux de change constants. Il a augmenté de 53% en données publiées.

La société a ainsi clôturé le semestre avec une position d'endettement net de 46,5 millions d'euros au 31 mars 2019 contre une situation de trésorerie nette positive de 41,7 millions d'euros au 31 mars 2018. Le ratio d'endettement net rapporté aux fonds propres s'élève à 11,7% au 31 mars 2019.

Soitec attend pour l'exercice 2019-2020 un chiffre d'affaires en hausse d'environ 30% à périmètre et taux de change constants. Elle s'attend également à ce que son taux de marge d'Ebitda de l'activité Électronique atteigne environ 30%, sur la base d'un taux de change euro / dollar de 1,13.

La profitabilité opérationnelle va continuer de bénéficier de la solide performance opérationnelle du site de Bernin I tandis que la plus forte utilisation prévue des capacités de production de Bernin II engendrera une augmentation du levier opérationnel. Ce dernier site devrait atteindre un taux d'utilisation de sa capacité de production proche de 100% dans la première partie de l'exercice 2019-2020. Bernin II bénéficiera de nouvelles augmentations des ventes de plaques de FD-SOI et de RF-SOI en 300 mm.

La profitabilité sera cependant affectée par un certain nombre de facteurs : un mix produit moins favorable ; les dépenses opérationnelles de l'usine de Singapour pour des ventes encore marginales ; le recours accru à la sous-traitance de Simgui pour la production de plaques de 200 mm et l'augmentation du prix des matériaux bruts.

Au cours de l'exercice 2019-2020, Soitec va poursuivre ses investissements en cours, et le montant des dépenses d'investissement devrait atteindre environ 130 millions d'euros