Bourse

Sociétés

S&P GLOBAL/IHS MARKIT : mariage géant dans les données financières

AOF - 30 novembre 2020


(AOF) - La première séance de la semaine est souvent surnommée 'Merger Monday' à Wall Street, du fait des nombreuses opérations de fusions & acquisitions dévoilées à ce moment-là. Ce lundi ne déroge pas à la règle : S&P Global a annoncé le rachat d'IHS Markit pour 44 milliards de dollars de valeur d'entreprise. En Bourse, l'action S&P Global gagne 2,80% à 351,13 dollars. Ce rapprochement amical entre deux des plus importants fournisseurs de données financières au monde représente la plus importante fusion de l'année, selon Dealogic. Elle dépasse le rachat d'ARM pour 40 milliards de dollars.

Il s'agit de la dernière initiative en date pour capitaliser sur la valeur des données, après l'offre de 27 milliards de dollars du London Stock Exchange pour la société d'analyse Refinitiv et l'achat d'Ellie Mae par Intercontinental Exchange pour 11 milliards de dollars. IHS Markit avait vu le jour en 2016 après le rachat de Markit par IHS pour 13 milliards de dollars.

L'acquisition se fera intégralement en action et le montant de 44 milliards de dollars intègre 4,8 milliards de dollars de dettes. Chaque action d'IHS Markit sera échangée contre 0,2838 action ordinaire de S&P Global. La prime offerte représente un peu moins de 5% par rapport au cours de clôture d'IHS Markit, vendredi.

À l'issue de la transaction, les actionnaires actuels de S&P Global détiendront environ 67,75 % de la société combinée sur une base entièrement diluée, tandis que les actionnaires d'IHS Markit en détiendront environ 32,25 %.

L'opération devrait être relutive pour les bénéfices à la fin de la deuxième année complète après sa finalisation. L'entreprise combinée devrait générer des synergies de coûts annuelles d'environ 480 millions de dollars, dont environ 390 millions de dollars d'ici la fin de la deuxième année suivant la clôture, et 350 millions de dollars de synergies de revenus, pour un impact total d'EBITA d'environ 680 millions de dollars d'ici la fin de la cinquième année après sa finalisation.

Ce qui devrait lui permettre d'accroître sa marge d'Ebita de 200 points de base par an.

Les revenus de la société pro forma, qui représentent 11,6 milliards de dollars, seront récurrents à hauteur de 76% et elle prévoit une croissance organique annuelle de 6,5 à 8% en 2022 et 2023. 

La société combinée prévoit de générer un flux de trésorerie disponible annuel supérieur à 5 milliards de dollars d'ici 2023, avec un objectif de taux de distribution de dividendes de 20 à 30 % du bénéfice par action dilué ajusté et un objectif de retour aux actionnaires d'au moins 85 % du flux de trésorerie disponible entre les dividendes et les rachats d'actions.