Bourse

Sociétés

SPIE confirme ses prévisions 2019

AOF - 30 avril 2019


(AOF) - Spie a grimpé de 4,62% à 17,20 euros sur la place de Paris et s'affiche comme l’une des plus fortes hausses du SBF 120, dans le sillage d’un bon début d’année et de perspectives annuelles confirmées. Ainsi, le spécialiste des services multitechniques a affiché, au titre de son premier trimestre 2019, une production de 1,55 milliard d’euros, en hausse de 3,3%. La croissance organique ressort à +3,3%. Par ailleurs, l’Ebitda progresse de 4,7% à 57,7 millions et la marge d’Ebitda ressort stable par rapport à l’année précédente.

"Au premier trimestre, la marge d'EBITA du Groupe s'est maintenue au niveau le plus élevé de notre profession et nous avons poursuivi la mise en œuvre de notre stratégie de croissance externe “bolt-on”, avec deux acquisitions qui viennent renforcer notre présence en Allemagne et en Europe centrale", a commenté Gauthier Louette, Président-directeur général.

Dans le détail, la production du segment France a crû de +4,5% sur la période, dont +1,2% de croissance provenant des acquisitions " bolt-on ". Quant à la Germany & Central Europe, le production a progressé de 2% tandis qu'elle affiche une hausse de 2,4% pour le segment North-Western Europe.

Par ailleurs, le segment Oil & Gas and Nuclear a enregistré une forte croissance au de 19,8%.

"Au total, ce bon trimestre illustre une fois encore la pertinence de notre modèle économique et est de bon augure pour le reste de l'année", a ajouté Gauthier Louette.

Ainsi Spie confirme ses objectifs 2019 et table sur croissance de sa production comprise entre 2,5 % et 4,5 % à change constant, y compris acquisitions " bolt-on ", et un chiffre d'affaires annualisé total acquis au travers d'acquisitions “bolt-on” de l'ordre de 200 millions d'euros. En parallèle le groupe anticipe une marge d'EBITA consolidée d'au moins 6% et un ratio de Cash conversion autour de 100 % et une poursuite de la réduction de son levier financier.


Concernant le dividende, le taux de distribution devrait rester autour de 40% du résultat net ajusté part du groupe.