Bourse

Marchés

Stifel (Ebrahim Attarzadeh) affiche ses ambitions dans la banque d'investissement

AOF - 13 novembre 2020


(AOF) - L'Agence Option Finance s'est entretenue avec Ebrahim Attarzadeh, PDG de Stifel Europe Bank AG (anciennement MainFirst Bank AG), à propos de la stratégie de développement de la société.

Pourquoi avoir changé de nom ?

Historiquement, MainFirst était constituée de deux activités, le courtage actions et la gestion d'actifs. Lors de la scission, la gestion d'actifs a conservé la licence du nom MainFirst. Changer de nom permet d'éviter les confusions. Stifel a en outre réalisé de nombreuses acquisitions lors de son histoire et a tiré de cette expérience qu'il était préférable d'utiliser la même marque.


Ce changement de nom s'accompagne-t-il d'évolutions au niveau opérationnel ?


Il n'y a aucun changement au niveau de l'équipe dirigeante en Europe, qui est fortement engagée à poursuivre le développement de la banque. La priorité sera donnée au développement de la banque d'investissement. Nous sommes déjà présents sur le marché primaire actions (ECM) et Stifel va nous apporter ses compétences pour nous développer dans les fusions-acquisitions et le marché primaire de la Dette (DCM), où nous n'étions pas présents. L'apport des expertises de Stifel dans ces métiers est l'une des raisons du rapprochement.


Elle est reconnue en particulier pour ses compétences dans les secteurs en forte croissance de la santé, de la technologie et l'e-commerce. Nous souhaitons utiliser cette expertise en Europe continentale grâce à notre licence bancaire en Allemagne. Afin de soutenir ce développement, Stifel souhaite engager entre 20 et 25 banquiers en Europe, et notamment en France, au cours des trois prochaines années. Nous voulons être perçus comme la banque d'investissement de choix en Europe pour les PME en en forte croissance. Plus précisément, nous ciblons les sociétés affichant une capitalisation comprise entre 500 millions et de 2 milliards d'euros.


Quels seront les apports de Stifel dans le courtage ?


Stifel affiche l'une des plus importantes couvertures des marchés actions, ici nous parlons bien des services de recherches et non des fonds, aux Etats-Unis, avec plus de 900 sociétés suivies. Nous allons pouvoir proposer cette offre à nos clients européens.


Après avoir racheté les activités européennes, Raymond James en 2018, seriez vous prêts à réaliser d'autres opérations de fusions et acquisitions dans le courtage ?


Nous ne souhaitons pas nous développer dans d'autres zones géographiques où les sociétés de courtage sont déjà nombreuses, comme le Benelux ou les pays scandinaves, mais s'il existe des opportunités sur nos marchés clés que sont l'Allemagne, la Suisse, la France et l'Italie, nous regarderons. Notre taille actuelle nous convient bien. Notre objectif est d'entrer dans le top 20 en Europe en termes de commissions générées, sachant que nous occupons actuellement la 22ème position.


Propos recueillis par Christophe Jégu