Bourse

Sociétés

SUEZ reste vent debout

AOF - 07 septembre 2020


(AOF) - Suez a gagné 0,6% à 15,215 euros tandis que Veolia a grimpé de 2,02% à 19,94 euros. Engie a progressé de son côté de 3,22% à 12,015 euros. L'offensive de Veolia sur Suez continue d'animer la place parisienne. Dans un entretien au Figaro, le directeur général de Suez, Bertrand Camus, a jugé le projet de rapprochement comme "aberrant pour Suez et funeste pour la France". Un point de vue diamétralement opposé à celui d'Eric Lombard, le directeur de la Caisse des dépôts, qui détient 5,7% de Veolia et qui pousse pour la fusion.

Ce matin, lors d'une conférence de presse, le patron de la CDC s'est dit en effet favorable à la création d'un champion national. Plus surprenant, ce dernier a jugé possible qu'un accord amical entre les deux rivaux soit en préparation.

Aujourd'hui cependant, la situation semble bloquée et le PDG de Veolia, Antoine Frérot est encore loin d'avoir réalisé son objectif de créer un leader de la transformation écologique, qui pèserait plus de 40 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

En fin de semaine dernière, le ministre de l'économie, des finances et de la relance,  Bruno Le Maire a salué la portée stratégique de l'opération, mais prévenu qu'elle devrait se réaliser au bon prix. L'Etat est en effet directement concerné puisqu'il détient 23,6% d'Engie.

Le groupe d'énergie partage bien sûr cette analyse.

Pour son président, Jean-Pierre Clamadieu, la création d'un champion national de l'environnement fait sens, mais le prix n'est pas correct. De plus, a-t-il rappelé, une telle opération ne pourra se faire qu'en toute intelligence avec Suez.

Veolia, pour l'instant, n'a pas modifié son offre. Le groupe continue de vouloir racheter l'essentiel de la participation d'Engie dans Suez (soit 29,9% sur 32%) au prix de 15,5 euros par titre puis de lancer une offre publique d'achat aux mêmes conditions.