Bourse

Sociétés

SUEZ se battra jusqu'au bout

AOF - 06 octobre 2020


(AOF) - Suez a pris acte de la reprise par Veolia de 29,9% de son capital, d’une manière hostile et dans des conditions inédites et irrégulières. Le groupe confirme qu’il mettra en œuvre tous les moyens à sa disposition pour préserver les intérêts de ses salariés, de ses clients, et toutes ses parties prenantes, notamment pour assurer un traitement égalitaire et juste de tous ses actionnaires, et éviter une prise de contrôle rampante ou un contrôle de fait.

Lundi, le conseil d'administration d'Engie s'était réuni afin d'examiner une réponse à l'offre de Veolia pour l'acquisition de 29,9% détenus dans le capital de Suez, qui expirait à minuit.

Le conseil a pris acte de l'ensemble des engagements pris par Veolia et notamment de son engagement inconditionnel de ne pas déposer d'offre publique d'achat hostile à l'issue de l'acquisition de la participation d'Engie dans Suez et des échanges entamés entre les parties ces derniers jours sur le projet industriel.

Dans ce contexte, le conseil a décidé d'accepter l'offre de Veolia. Cette opération représente un produit de cession de 3,4 milliards d'euros et dégagera une plus-value avant impôts de 1,8 milliard d'euros enregistrée dans les comptes 2020.

De son côté, Veolia a estimé que cette décision marquait une première étape décisive dans la construction en France d'un super champion mondial de la transformation écologique faisant la trace dans ce secteur stratégique pour au moins 20 ans.

Antoine Frérot a ainsi déclaré : " Je suis très heureux de poser aujourd'hui en France la première pierre d'un super champion mondial de la transformation écologique. C'est une magnifique opportunité pour les salariés, les clients et les actionnaires des deux groupes, et c'est un projet qui sert la France et qui sert la planète ".

Conformément aux engagements pris, Veolia a confirmé son intention de déposer une offre publique d'acquisition volontaire sur le solde du capital de Suez afin de parachever le rapprochement des deux entreprises.

Cette offre sera au même prix que celui payé à Engie, soit 18 euros par action.

Dans le même temps, Veolia a rappelé que cette offre ne sera pas lancée sans avoir obtenu au préalable un accueil favorable du conseil d'administration de Suez, avec lequel Veolia souhaite reprendre les discussions dès aujourd'hui.