Bourse

Sociétés

TARKETT affiche une croissance organique de 1,3% au premier semestre

AOF - 23 juillet 2019


(AOF) - Tarkett a affiché au premier semestre 2019, un résultat net attribuable aux actionnaires de la société de 7,7 millions d’euros contre 28,7 millions un an plus tôt. L’Ebitda ajusté avec IFRS16 ressort à 111,8 millions contre 116,1 millions. Pour sa part le chiffre d’affaires atteint 1,412 milliard en hausse de 7,2% et de 1,3% en organique. « Après un premier trimestre soutenu, nous enregistrons une performance mitigée sur le second trimestre », note Fabrice Barthélemy, Président du Directoire, qui confirme que les conditions de marchés sont plus difficiles qu'en 2018.

Selon le groupe, l'environnement économique reste peu porteur pour les activités de revêtements de sol, tandis que le Sport devrait continuer à croître significativement.

Dans ce contexte, Tarkett va poursuivre son programme d'amélioration continue et a déjà annoncé des mesures de réduction des coûts afin d'améliorer sa rentabilité.

"Les restructurations annoncées au premier semestre 2019 commenceront à porter leurs fruits au cours du deuxième semestre. Tarkett va continuer à gérer rigoureusement son besoin en fonds de roulement et ses investissements afin de réduire le niveau de sa dette nette", précise le groupe.

L'objectif du Groupe est d'améliorer le ratio endettement net sur EBITDA ajusté (avant IFRS 16) à fin décembre 2019 par rapport à fin décembre 2018.

Par ailleurs, le groupe indique que les matières premières restent assez volatiles comme le montrent les récentes fluctuations du cours du pétrole sur les derniers mois, tandis que les coûts logistiques restent élevés. Dans ce contexte, le Groupe confirme s'attendre à un impact négatif compris entre 15 millions d'euros et 20 millions d'euros sur 2019.

L'objectif du Groupe est de compenser cette augmentation des coûts d'achat par une gestion proactive des prix de vente. Les initiatives du plan stratégique " Change to Win " sont en cours de déploiement et donnent la priorité au redressement de la rentabilité à moyen terme et à la croissance durable.