Bourse

Sociétés

TELEPERFORMANCE domine le CAC grâce à ses résultats et ses objectifs relevés

AOF - 04 novembre 2020

(AOF) - Teleperformance a dominé le CAC 40 ce mercredi, en progressant de 6,46% à 286,60 euros, au lendemain de résultats trimestriels meilleurs que prévus et d'objectifs revus à la hausse. En effet, le spécialiste des centres d'appel a publié un chiffre d'affaires au troisième trimestre 2020 de 1,428 milliard d'euros, supérieur de 2% aux attentes du marché. Cela représente une croissance organique de 12,3% sur un an, alors que le consensus tablait sur +8,1%.

L'activité a été tirée notamment par les zones ibérico-LATAM (+34,9% en comparable) et Europe continentale & MEA (+23%), ainsi que par LanguageLine Solutions.

Sur les 9 premiers mois de l'année, le chiffre d'affaire du groupe français a affiché une hausse de 7,4% en comparable à 4,088 milliards d'euros, malgré un effet de change défavorable de 111 millions d'euros à cause de la dépréciation des principales devises d'Amérique latine, de la roupie indienne et du dollar américain par rapport à l'euro.

Teleperformance a tout de même pu compter sur la forte progression des activités core services & DIBS (+9,9%) depuis le début de l'année. Les "services spécialisés" sont, eux, en repli de 8% en raison du quasi-arrêt des activités de gestion des demandes de visas de TLScontact depuis le début de la crise sanitaire.

Fort de cette publication, Téléperformance a relevé son objectif de croissance annuelle et table désormais sur un chiffre d'affaires 2020 en hausse d'environ 8% à données comparables (contre "de l'ordre de +6%" précédemment et un consensus de +6,6%). Le groupe a également confirmé son objectif d'atteindre un taux de marge d'EBITA courant d'au moins 12,5% (12,3% attendus) et ses ambitions pour 2022, à savoir un chiffre d'affaires d'environ 7 milliards d'euros et un taux de marge d'EBITA de l'ordre de 14,5%.

Pour UBS, la récente acquisition de Health Advocates, le passage permanent à moyen terme à 50 % de travail à domicile et l'expansion continue de services à plus forte valeur ajoutée (par exemple, traduction, modération de contenu) "sont autant d'éléments qui laissent penser que les marges sont en bonne voie pour atteindre l'objectif de 14,5% en 2022".

La banque suisse estime que les économies d'investissement (potentiellement 50 millions d'euros) pourront faire grimper le rendement des capitaux investis à plus de 20% d'ici deux ans. Elle a également relevé sa prévision de BPA de 2% et son objectif de cours à 330 euros (contre 310 euros précédemment) sur le titre, tout en réaffirmant sa recommandation d'Achat.

De son côté, JP Morgan a conservé sa recommandation Surpondérer, avec un objectif de cours rehaussé à 300 euros, contre 290 auparavant.