Bourse

Sociétés

TESLA : Elon Musk poursuivi pour «fraude» par la SEC, le titre dérape

AOF - 28 septembre 2018


(AOF) - Tesla dérape sérieusement sur les marchés américains de 12,61% à 268,25 dollars. Et pour cause : le gendarme américain de la Bourse (SEC) a déposé une plainte contre Elon Musk, le PDG de Tesla, pour « fraude ». Le mois dernier, le dirigeant avait assuré sur Twitter que le financement du retrait de la cote de Tesla était assuré…avant d'abandonner le projet. Dans sa plainte, la SEC affirme qu’Elon Musk n’avait pas discuté au sujet des termes précis d’une telle opération, avec aucun partenaire financier.

Selon l'institution, l'excentrique milliardaire savait que cette transaction était incertaine et sujette à de nombreuses contingences, causant une disruption significative sur les marchés financiers.

" Les dirigeants d'entreprises doivent être des personnes de confiance auprès des marchés et ont des responsabilités importantes vis-à-vis de leurs actionnaires ", a déclaré Steven Peikin, un responsable de la SEC.

L'institution demande même à ce qu'Elon Musk n'exerce plus aucune fonction dirigeante dans une société cotée.

En réponse, Elon Musk a tâché de se dédouaner. " Cette action injustifiée de la SEC m'attriste profondément et me déçoit ", a déclaré le dirigeant, selon les propos circulant dans la presse.

" Mes actions ont toujours été dictées par la vérité, la transparence (...). L'intégrité est la valeur la plus importante de ma vie et les faits démontreront que je n'ai jamais compromis cela d'aucune manière ", a-t-il ajouté.

Une chose est sûre. Un éventuel départ d'Elon Musk serait un coup dur pour Tesla. Si l'on exclut la communication pour le moins hasardeuse et frénétique du dirigeant, le constructeur de véhicules électriques a clairement capitalisé sur son image de génie visionnaire pour devenir ce qu'il est aujourd'hui.

Rappelons que le 7 août dernier, Elon Musk avait créé la surprise en indiquant sur son compte Twitter qu'il envisageait de retirer Tesla de la cote. Le dirigeant avait proposé un prix de 420 dollars par action, ce qui avait fait bondir le titre. Cette opération valorisait le groupe à plus de 70 milliards de dollars, mais Elon Musk avait assuré que le financement de l'opération était sécurisé.

La communauté financière s'était montrée pour le moins sceptique, ce qui avait généré une forte volatilité sur le titre pendant plusieurs semaines.

Elon Musk avait ensuite fait volte-face, expliquant qu'une majorité d'actionnaires préféraient que Tesla reste coté. Tout particulièrement les investisseurs institutionnels qui s'avèrent soumis à des règles internes limitant leur capacité à investir dans une société non cotée.

Affaire à suivre.