Bourse

Sociétés

THALES vise une croissance organique de 3 à 4% en 2019

AOF - 26 février 2019


(AOF) - Thales (-1,01% à 107,90 euros) a été mal orienté aujourd’hui sur la place de Paris, dans le sillage de ses résultats 2018 et perspectives 2019. UBS a pourtant salué des résultats annuels solides et des perspectives en ligne avec les attentes. En grattant un peu la surface, seuls le free cash flow 2018 ainsi que l’objectif d’Ebit 2019 pourraient expliquer cette moue boudeuse des investisseurs.

Dans le détail, l'équipementier pour l'aérospatiale, la défense et la sécurité a réalisé l'an dernier un bénéfice net consolidé (part du groupe) de 982 millions d'euros (+44%) et un Ebit de 1,685 milliard d'euros (+23%). Seule fausse note : le free cash flow qui ressort à 811 millions d'euros, soit 6% au-dessous du consensus.

Quant au chiffre d'affaires, il s'établit à 15,85 milliards d'euros en 2018, soit une hausse de 4,1% par rapport à 2017 en données publiées et de +5,3% en organique. Il est porté par une année exceptionnelle dans le Transport et une croissance solide dans le secteur Défense et Sécurité.

De leur côté, les prises de commandes sont ressorties à 16,03 milliards d'euros (+7% en publié et +9% en organique).

Compte tenu de ses performances, Thales proposera le versement d'un dividende de 2,08 euros par action (+19%).

" Thales a réalisé une très belle année 2018 ", a commenté Patrice Caine, le PDG de Thales.

S'agissant de l'avenir proche du groupe, la finalisation de l'acquisition de Gemalto est attendue pour mars 2019.

Concernant l'exercice 2019, Thales vise une croissance organique du chiffre d'affaires de 3 à 4% et un Ebit compris entre 1,78 et 1,80 milliard d'euros. Le marché vise 1,80 milliard d'euros. De plus, les prises de commandes devraient se situer autour de 16 milliards d'euros.

Précisons que ces perspectives ne prennent pas en compte le projet d'acquisition de Gemalto, ni la cession en cours de l'activité de modules matériels de sécurité à usage général (GP HSM).

Compte tenu de l'ensemble de ces éléments, UBS a renouvelé sa recommandation Acheter sur Thales, ainsi que son objectif de cours de 130 euros.