Bourse

Sociétés

TIFFANY : LVMH demande un délai normal avant le procès

AOF - 17 septembre 2020


(AOF) - LVMH a annoncé avoir déposé ses conclusions devant la cour du Delaware visant à ce qu’elle rejette la demande du joaillier, Tiffany. Ce dernier avait porté plainte et souhaite un verdict avec le 24 novembre, date limite de finalisation de la transaction. Le numéro un mondial du luxe juge que « statuer dans un délai si court serait incompatible avec une administration de la justice dans la sérénité ». Il affirme qu’aucune « raison objective ne s’oppose à ce que le procès à venir ne se déroule dans un délai normal ».

" En demandant à la justice de statuer en urgence – et en communiquant de façon aussi fébrile que précipitée-, les dirigeants de Tiffany n'ont pour objectif que d'éviter d'avoir à répondre, notamment devant leurs actionnaires, de leur mauvaise gestion et de voir leurs arguments contre LVMH tomber les uns après les autres " a ajouté LVMH.

" Nous demandons instamment à la Cour de tenir le procès selon un calendrier qui permettra de prendre une décision avant la date d'expiration du 24 novembre prévue dans l'accord de fusion" a déclaré hier soir Tiffany, soulignant que LVMH a demandé qu'il soit repoussé de 6 à 7 mois.