Bourse

Sociétés

TOTAL démarre la production du champ géant d’Egina au Nigéria

AOF - 02 janvier 2019


(AOF) - Total a démarré la production du champ d'Egina le 29 décembre 2018, situé par environ 1 600 mètres de profondeur d'eau, à 150 kilomètres des côtes du Nigéria. Le champ d'Egina produira 200 000 barils de pétrole par jour au plateau, soit près de 10 % de la production du pays. L'unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO1) mise en production pour développer le champ géant d'Egina est la plus grande jamais construite par Total. Pour mener ce projet à bien, Total a eu recours aux contracteurs locaux à un niveau inégalé jusque-là.

Six des dix-huit modules du FPSO ont été construits et intégrés localement et 77 % des heures travaillées sur le projet l'ont été dans le pays. Ce démarrage a pu être réalisé pour un coût de près de 10 % inférieur au budget initial, soit une économie de plus d'un milliard de dollars, notamment grâce à l'excellente performance des opérations de forage ayant permis de réduire de 30 % le temps de forage par puits, a souligné la compagnie pétrolière.

" Total est fier d'avoir mené à bien un projet de cette taille pour un coût inférieur au budget initial et de contribuer au développement du secteur pétrolier et gazier du Nigéria en créant de l'emploi et en développant l'infrastructure industrielle du pays. Egina permettra d'accroître la production et les cash-flows du Groupe dès 2019 et bénéficiera des efforts réalisés au Nigéria pour réduire de 40 % nos coûts opérationnels sur les quatre dernières années " a déclaré Arnaud Breuillac, directeur général de l'Exploration-Production.

" En outre, un potentiel reste encore à développer à proximité et nous étudions en particulier le raccordement de la découverte de Preowei au FPSO d'Egina. "

Découvert en 2003, le champ d'Egina est le second développement mis en production sur le bloc OML 130 (Oil Mining Lease 130) après le champ d'Akpo, démarré en 2009. Preowei est une autre découverte effectuée sur ce bloc prolifique pour laquelle une décision d'investissement est attendue en 2019.

Total Upstream Nigeria Limited opère l'OML 130 et y détient une participation de 24 %, en partenariat avec Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), South Atlantic Petroleum – SAPETRO Ltd. (15 %), CNOOC E&P Nigeria Limited, filiale de CNOOC Limited (45 %) et Petrobras Oil and Gas BV (16 %).