Bourse

Sociétés

TOTAL se développe dans le GNL aux Etats-Unis

AOF - 05 novembre 2018


(AOF) - Hasard du calendrier. Ce lundi, les sanctions américaines contre l'Iran entrent en vigueur, empêchant Total d'importer du gaz iranien. Ce lundi également, Total a annoncé un accord avec l'américain Sempra Energy pour développer des projets d'exportation de GNL. Obligé par Washington de quitter le prometteur projet South Pars 11, le groupe français a donc trouvé un beau lot de consolation avec son " bourreau ". En Bourse, la réaction est positive. Le titre a gagné 2,29% à 51,40 euros, soutenu également par la hausse du pétrole.

Sempra Energy et Total ont signé un protocole d'accord en vue de coopérer pour le développement de projets d'exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) nord-américain. Dans le cadre de ce protocole d'accord, Sempra Energy et Total poursuivront prioritairement le développement des projets Cameron LNG en Louisiane et Energía Costa Azul (ECA) en Basse-Californie, au Mexique. Ce protocole d'accord prévoit en particulier que Total pourra enlever jusqu'à 9 millions de tonnes (Mtpa) de GNL par an à partir des projets Cameron LNG Phase 2 et Energia Costa Azul (ECA) LNG.

Total, qui est actionnaire à 16.6% du projet Cameron LNG, pourra également devenir actionnaire du projet ECA LNG.

" La coopération avec Sempra Energy est en ligne avec notre objectif de construire un portefeuille diversifié d'approvisionnement en GNL, qui offre à nos clients flexibilité, fiabilité et gaz nord-américain à bas coût ", a déclaré Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total. "

"Nous sommes ravis de collaborer avec Sempra Energy pour étendre le projet Cameron LNG et renforcer ainsi sa compétitivité. Nous nous réjouissons également de développer le nouveau projet Energia Costa Azul, sur la côte Pacifique, qui bénéficiera de synergies avec des infrastructures existantes et d'un avantage important en termes de coût de transport pour les clients Asiatiques. En travaillant ensemble avec Sempra, nous sommes convaincus de pouvoir bâtir une position de leader sur le marché nord-américain des exportations de GNL," a poursuivi le dirigeant.