Bourse

Sociétés

UBISOFT : les risques d'exécution pénalisent l'action

AOF - 21 juillet 2021


(AOF) - Ubisoft a grappillé 0,48% à 54,66 euros, sous performant nettement le marché. L'éditeur de jeux vidéo a bien confirmé ses objectifs annuels, mais les risques d'exécution restent élevés aux yeux des analystes. Sur l'exercice 201/2022, Ubisoft cible un résultat opérationnel ajusté compris entre 420 et 500 millions d'euros et une croissance à un chiffre du net bookings, l'équivalent des revenus. Credit Suisse a confirmé son opinion Surperformance, même s'il reconnait que les risques d'exécution sont élevés.

Ils ont été maintenus en dépit de l'annonce vendredi soir du décalage de deux des prochaines sorties : Riders Republic et R6 Extraction pour des raisons de peaufinage. " Il existe encore certains risques quant à un éventuel retard supplémentaire de Rainbow Six Extraction ", prévient Credit Suisse, même si la société a déclaré que la nouvelle date de sortie de janvier 2022 était ferme.

" Le décalage des dates de sortie fait qu'il est difficile d'avoir confiance dans les prévisions à court terme " ajoute Barclays.

Le net bookings du premier trimestre 2021-22, clos fin juin, a reculé de 20,5% (-17,4% à taux de change constants) à 326 millions d'euros, ressortant supérieur à l'objectif d'environ 320 millions d'euros, mais inférieur aux anticipations des analystes : 336 millions d'euros. Invest Securities rappelle que ce trimestre " ne présentait pas d'enjeu particulier alors qu'il ne devrait représenter que 14% de l'ensemble des revenus attendus en 2021/22 ".

Le net bookings du deuxième trimestre 2021-22 est attendu aux alentours de 340 millions d'euros.

Ubisoft a profité de cette publication pour annoncer que les jeux Rabbids Party, Mario + Lapins Crétins : Kingdom Battle et Tom Clancy's The Division 2 avaient reçu l'approbation officielle en Chine. L'éditeur de jeux vidéo n'a cependant pas précisé quand ils commenceront à contribuer à ses résultats.