Bourse

Sociétés

UBISOFT soutenu par ELECTRONIC ARTS

AOF - 31 juillet 2020


(AOF) - Ubisoft gagne 1,9% à 70,80 euros grâce à son concurrent américain, Electronic Arts qui a dévoilé des résultats meilleurs que prévu et rehaussé sa prévision annuelle. Cette bonne publication est la conséquence des mesures de confinement prises au niveau mondial, qui ont permis aux joueurs de passer plus de temps devant leurs écrans.

Au premier trimestre, clos fin juin, l'éditeur de jeux vidéo a généré un bénéfice net de 365 millions de dollars, soit 4,25 dollars par action, contre un profit de 1,42 milliard de dollars, représentant 1,25 dollar par action, un an plus tôt. Il avait alors bénéficié d'un crédit fiscal. En données ajustées, le bénéfice par action est ressorti à 1,42 dollar, soit 62 cents de plus que le consensus.

Les revenus ont augmenté de 20,7% à 1,459 milliard de dollars, dont 1,1 milliard de dollars (+23,8%) pour les revenus digitaux.  En données ajustées, le chiffre d'affaires du groupe a atteint 1,39 milliard de dollars alors qu'il était anticipé par le consensus à 1,05 milliard de dollars.

Sur l'exercice 2021, l'éditeur américain de jeux vidéo cible désormais en données ajustées un bénéfice par action de 5,25 dollars et des revenus de 5,95 milliards de dollars. Il visait auparavant 4,90 dollars et 5,55 milliards de dollars. Le consensus s'élève à 5,08 dollars pour le bénéfice par action 5,61 milliards pour les revenus.

JPMorgan pense que ces résultats sont attribuables autant à l'exécution qu'aux éventuels vents porteurs des obligations de confinement dans le monde entier, Electronics Arts récolte les fruits d'un engagement accru après des années d'investissement dans les contenus de services en direct et d'amélioration de l'expérience du joueur.

" Dans ses perspectives, la direction a noté qu'elle continue de supposer un léger vent arrière au niveau de l'engagement des joueurs, dû au fait que les consommateurs restent chez eux, mais qu'elle reste prudente en raison des tendances macroéconomiques incertaines , ajoute l'analyste.