Bourse

Marchés

Une journée au rythme des indices PMI manufacturiers

AOF - 01 septembre 2020


(AOF) - Les bourses européennes ont achevé cette première séance de septembre en ordre dispersé. Le CAC 40 s'est ainsi replié 0,18% à 4 938,10 points, alors que l'EuroStoxx50 a grappillé 0,07% à 3 274,69 points. A Wall Street, les indices actions se sont installé dans le vert en cours de séance, le Dow Jones grimpant de 0,16% et le Nasdaq, en route vers un nouveau record, de 0,75%.

La journée a été marquée par une salve d'indicateurs PMI manufacturiers du mois d'août en Asie, en Europe et aux Etats-Unis. Ces derniers ont été particulièrement bons en Chine, témoignant de la plus forte progression du secteur depuis 2011, et globalement conformes aux attentes en France, Allemagne, zone Eero et aux Etats-Unis. Si les chiffres démontrent un tassement de la reprise, ils sous-entendent néanmoins que la croissance est toujours là.

Parmi les autres publications notables, le taux de chômage de l'union monétaire a légèrement augmenté en août à 7,9% tout en restant légèrement inférieur aux attentes, alors que, dans le même temps, les prix à la consommation ont reculé de 0,2%, selon les premières estimations. 

Sur la place parisienne, Renault a une nouvelle fois dévissé (-4,47%) après les mauvaises données des immatriculations de voitures neuves en France, alors que Worldline (+2,67%) et Atos (+1,32%) ont continué de profiter de l'engouement autour des valeurs technologiques.

De son côté, Lagardère (-0,42%) a été pénalisé par la tournure judiciaire prise par la lutte de pouvoir contre Amber et Vivendi (+0,29%), deux de ses principaux actionnaires.

Enfin, Engie (-0,56%) a demandé à Veolia (-3,04%) de relever le prix de son offre pour le rachat de sa participation dans Suez (+0,34%).