Bourse

Marchés

Une pause en attendant la suite

AOF - 12 novembre 2020


(AOF) - Les marchés actions européens sont retournés dans le rouge ce jeudi marquant ainsi une pause après le rally de ces derniers jours. A la clôture, le CAC 40 a perdu 1,52% à 5 362,57 points, et l'EuroStoxx50, 1,01% à 3 432,36 points. A Wall Street, le Dow Jones est lui aussi en repli de 0,42%, alors que les valeurs technologiques du Nasdaq récupèrent 0,18%, en fin d'après-midi.

Les investisseurs font donc une pause en cette fin de semaine, récupérant leurs bénéfices après plusieurs séances de hausse marquée. Le début de la semaine avait notamment été marqué par une forte rotation des portefeuilles au profit des valeurs sous-performantes pendant la crise, qui avait été provoquée par l'annonce de la victoire de Joe Biden et les résultats favorables de Pfizer et BioNTech pour leur candidat-vaccin contre le Covid-19.

Les marchés subissent également une certaine correction car, malgré les promesses du vaccin, ceux-ci se rendent compte qu'il ne sera finalement pas prêt avant encore plusieurs mois. Et en attendant, l'épidémie continue de faire des ravages: aux Etats-Unis, le nombres de nouvelles infections a atteint hier les 143 000, un nouveau record pour le pays, alors qu'en Europe, notamment en France, les hospitalisations se rapprochent du pic d'avril.

Pourtant, il y a de quoi se réjouir de l'emploi américain, puisque le nombre de nouveaux chômeurs a régressé bien plus qu'espéré la semaine dernière, au plus bas depuis le début de la pandémie. En revanche, la production industrielle en zone euro pour septembre a déçu.

Sur les marchés, Orange (+2,39%), en tête du CAC 40, a bénéficié de son statut de valeur défensive, pendant qu'Ubisoft (+4,61%) dominait le SBF 120 grâce au lancement prometteur du dernier opus du jeu Assassin's Creed.

Les valeurs bancaires ont, pour leur part, sombré après leur début de semaine tonitruant: BNP Paribas (-3,76%) a ainsi fini lanterne rouge du CAC 40, imitée dans sa chute par Crédit Agricole (-2,42%), Société Générale (-2,1%) et HSBC (-4,75%).