Bourse

Sociétés

VEOLIA maintient la pression

AOF - 28 septembre 2020


(AOF) - Veolia a cédé 0,33% à 18,28 euros tandis que sa cible, Suez a reculé de 2,66% à 14,65 euros. Engie de son côté, s'est adjugé 2,61% à 11,41 euros. Les investisseurs attendent la nouvelle offre sur Suez que Veolia communiquera à Engie d'ici mercredi. Dans un entretien accordé au JDD, Antoine Frérot a précisé que la nouvelle offre améliorée sera financièrement supérieure. La presse évoque +10%. Le groupe donnera par ailleurs des gages supplémentaires, écrits, sur l'emploi. De plus, le numéro un mondial des services à l'environnement tendra la main aux cadres et aux administrateurs de Suez.

Le PDG de Veolia confirme son projet de prise de contrôle de Suez malgré le refus catégorique de ce dernier et les obstacles mis en place pour faire échouer l'opération (mise sous Fondation des activités Eau France).

De son côté, L'Etat, principal actionnaire d'Engie,  assure tenter d'apaiser les relations entre les deux groupes et éviter toute " précipitation " sur ce dossier.

" Nous n'avons pas besoin d'une prolongation, mais d'une décision ", a répondu Antoine Frérot dans le JDD.

Concernant la pilule empoisonnée, soit la création par Suez d'une fondation de droit néerlandais pour y loger son activité Eau France pour les 4 ans à venir afin de la rendre " inaliénable ", Antoine Frérot a affirmé  que ses juristes avaient trouvé un remède pour contourner l'obstacle.

Ces déclarations du patron de Veolia sont une bonne nouvelle pour Engie qui a besoin d'argent frais pour opérer plus rapidement la transition énergétique, souligne Les Echos qui laissent entendre que l'affaire n'est pas loin d'être plié.