Bourse

Sociétés

VETOQUINOL : stable après un trimestre proche des attentes

AOF - 19 octobre 2018


(AOF) - Vetoquinol est stable à 51,20 euros malgré le ralentissement de la croissance de ses ventes au troisième trimestre. Sur la période de trois mois close fin septembre, le laboratoire vétérinaire a réalisé un chiffre d'affaires de 90,2 millions d'euros, en croissance organique de 1,9% après +3,8% au deuxième trimestre et +5,6% au premier trimestre. Dans une note publiée ce matin, Gilbert Dupont relativise l'importance de ce ralentissement qui s'explique par une base de comparaison défavorable. Au troisième trimestre 2017, la croissance organique avait grimpé de 5,2%.

Sur neuf mois, le chiffre d'affaires atteint 268,1 millions, en croissance organique de 3,8% grâce aux produits Essentiels. Gilbert Dupont tablait sur 4%.

D'un point de vue géographique, Vetoquinol a bénéficié d'une solide performance aux Amériques et en Asie/Pacifique (respectivement +5,1% et +6,9% en organique). La zone Europe ressort en hausse de +1,7% en organique.

Le laboratoire n'a pas dévoilé d'objectif chiffré. La société a cependant indiqué lors des précédentes publications vouloir continuer les extensions (notamment au Japon) et ralentir la production d'antibiotiques et moderniser l'usine, ce qui provoquera la fermeture de celle-ci pour une période de 12 semaines et une augmentation des investissements qui atteindront environ 10 millions d'euros au second semestre 2018.

"Le niveau d'activité des 9 premiers mois de l'exercice 2018 est le résultat de nos actions stratégiques qui concentrent nos efforts sur les produits Essentiels dans 4 espèces de destination et 6 domaines thérapeutiques " a déclaré Matthieu Frechin, Directeur général de Vetoquinol.

Gilbert Dupont a confirmé sa recommandation Acheter et son objectif de cours sur le titre qui reste son préféré au sein du secteur. La dynamique des ventes devrait s'améliorer lors des prochaines publications avec notamment le lancement de nouveaux produits, la rationalisation des SKU (Unités de gestion de stock) et la montée en puissance des Etats-Unis.