Bourse

Sociétés

WAVESTONE sanctionné pour ses perspectives

AOF - 29 mai 2019

(AOF) - Qualifiés de prudents par Wavestone, les objectifs de l’exercice 2019/20 du cabinet de conseil en management et technologies sont jugés décevants par le marché. Résultat, l’action Wavestone a perdu 1,77% à 24,95 euros. Le groupe vise une croissance de son chiffre d’affaires supérieure à 5% à taux de change constants et hors nouvelle acquisition. A l’occasion d’une rencontre avec la presse, Pascal Imbert, Président du Directoire, a indiqué que Metis Consulting contribuera à hauteur de 1 point à la croissance.

La croissance organique est donc anticipée à plus de 4%.

Wavestone cible également une marge opérationnelle courante supérieure à 13% contre 14,1%, niveau auquel elle s'était stabilisé sur l'exercice 2019/20. Oddo BHF explique que cette prévision implique un résultat opérationnel courant d'au moins 54 millions d'euros, soit 8% en-dessous du consensus de 58,7 millions d'euros.

Pascal Imbert a souligné qu'il s'agissait de la même guidance que celle communiquée l'année dernière du fait d'un manque de visibilité. Le groupe est confronté à un environnement plus incertain marqué par des donneurs d'ordres plus prudents et sélectifs, en particulier au sein du secteur bancaire. Wavestone est particulièrement exposé à ce dernier, qui représente 37% des revenus.

Dans ce contexte, le cabinet entend intensifier encore son effort de vente. 30 personnes supplémentaires y ont été dédiées au second semestre, auxquels il faudra ajouter 15 dans le courant de l'exercice en cours.

Wavestone va, en parallèle, veiller à orienter son effort vers les secteurs d'activité les plus porteurs tels que le secteur public, le transport, ou encore le secteur énergie-utilities.

Le cabinet, qui est encore trop centré sur la France (85% de l'activité), espère concrétiser une à deux acquisitions au cours de l'exercice, en priorité à l'international. Il cible en particulier les Etats-Unis où il génère actuellement seulement 7 millions de dollars de chiffre d'affaires, à comparer avec un objectif de 40 millions d'ici 2021. Wavestone souhaite accompagner des grands comptes dans ce pays alors qu'il travaille actuellement avec les entreprises européennes, qui y sont implantées.

Les cibles sont chères aux Etats-Unis, mais en rapport avec la rentabilité, a indiqué le management. Ce dernier se fixe comme valorisation maximale 1,2 fois le chiffre d'affaires en France et 1,5 aux Etats-Unis, un niveau de valorisation qui peut être dépassé dans la cybersécurité.

Le groupe dispose d'une cinquantaine de millions d'euros sur cet exercice pour réaliser des opérations de croissance externe. " On ne veut pas faire l'acquisition de n'importe qu'elle cible, à n'importe quel prix pour atteindre l'objectif de moyen terme ", a tenu à préciser le Directeur général Patrick Hirigoyen. Wavestone vise 500 millions de revenus supplémentaires d'ici 2021 grâce à des opérations de croissance externe, dont 100 millions hors de France. A fin mars, le groupe en était à 50 millions.