Bourse

Sociétés

WORLDLINE rachète INGENICO pour créer le numéro 4 mondial des paiements

AOF - 03 février 2020


(AOF) - Objet régulièrement de rumeurs de rachat confirmées ou non, (Natixis en 2018, Worldline en 2017…), Ingenico devrait finalement tomber dans l’escarcelle de ce dernier. Le spécialiste des services de paiement et de transaction a dévoilé un projet de rachat d'Ingenico pour créer le quatrième acteur mondial des paiements. En Bourse, l’action Ingenico a bondi de 17,16% à 123,25 euros tandis que Worldline a perdu 0,47% à 64,05 euros après avoir passé l'essentiel de la séance en repli. L’opération, approuvée par les deux conseils d'administration, valorise Ingenico 7,8 milliards d'euros ou 123,10 euros par titre.

Le prix proposé représente une prime de 17% par rapport à vendredi.

Dans le détail, les actionnaires d'Ingenico recevraient dans le cadre de l'offre principale 11 actions Worldline et 160,5 euros en numéraire contre 7 actions Ingenico.

A l'issue de la transaction les actionnaires de Worldline détiendraient environ 65% du nouveau groupe et ceux d'Ingenico en détiendraient environ 35%.

Cette opération a reçu le soutien unanime des actionnaires de référence respectifs des deux sociétés : SIX Group AG et Atos pour Worldline; Bpifrance pour Ingenico.

Gilles Grapinet, PDG de Worldline, deviendrait directeur général du nouveau groupe, et Bernard Bourigeaud, président non-exécutif du conseil d'administration d'Ingenico, deviendrait président non-exécutif à l'issue de l'opération.

En données pro forma 2019, la nouvelle entité aurait réalisé un chiffre d'affaires de 5,3 milliards d'euros et un excédent brut opérationnel de 1,2 milliard d'euros.

Des synergies importantes d'environ 250 millions d'euros en rythme annuel en 2024 sont attendues. Sur ce montant, les synergies de coûts sont estimées à 220 millions d'euros : optimisation des investissements, des achats et des loyers, rapprochement des fonctions support... Le coût de réalisation des synergies est évalué à environ 250 millions d'euros sur 4 ans.

Worldline estime que l'opération aurait un effet relutif sur le bénéfice net par action estimé à deux chiffres dès la première année.

La réalisation de la transaction est attendue au troisième trimestre 2020 et elle est conditionnée à l'obtention d'au moins 60% du capital d'Ingenico.