Actualités

Financement

La tendance à la désintermédiation s’accélère au sein des ETI

09 novembre 2018 - optionfinance.fr

En matière de financement, les ETI sont de moins en moins dépendantes des banques. Selon une étude que vient de publier la Banque de France, les concours bancaires ne représentent en effet plus que 68 % de leur endettement en valeur, contre 81 % il y a dix ans. Cette évolution tient en grande partie au développement de nouveaux instruments sur la période. Sur le compartiment des dettes de court terme, la refonte du marché des billets de trésorerie en 2016, rebaptisé marché des Neu CP, a attiré de nouveaux émetteurs ETI, ce qui s’est traduit par un triplement des montants émis depuis quatre ans (voir graphique). A moyen et long terme, la création du marché français des placements privés (Euro-PP) courant 2012 a également offert une nouvelle source d’emprunt. D’après la banque centrale, les ETI auraient levé la moitié du total des fonds collectés entre 2012 et 2016, de l’ordre de 15 milliards d’euros environ.