Actualités

Marchés de capitaux

Les émetteurs français moins actifs

20 septembre 2018 - optionfinance.fr

Afin de profiter de conditions d’emprunt extrêmement favorables, les sociétés non financières françaises ont été très présentes sur les marchés de capitaux au cours des dernières années. A ce jour, 2018 semble marquer un léger tournant. D’après l’étude annuelle de Redbridge sur le financement des entreprises, 4,6 milliards d’euros auraient été levés sous la forme de placements privés (Euro-PP, Schuldschein et USPP) depuis le début de l’année, contre près de 9,4 milliards d’euros sur l’ensemble de 2017 et 9 milliards en 2016. Sur le compartiment obligataire public, les fonds émis avoisinent 54 milliards d’euros en neuf mois et demi. Les records de 2016 (73 milliards) et de 2017 (76 milliards) paraissent dès lors difficilement atteignables. «Dans ce contexte, le marché des NEU CP (ex-billets de trésorerie) fait figure d’exception notable, avec une forte croissance des volumes», souligne Muriel Nahmias, senior director chez Redbridge. D’environ 60 milliards d’euros aujourd’hui, l’encours de NEU CP corporates (titres de créances négociables d’une durée maximale d’un an) progresse en effet de près de 20 % sur un an.