Actualités

CRÉDIT

Les entreprises françaises ont cessé de s’endetter

Option Finance - 10 septembre 2021

Entre le 1er janvier et le 31 juillet, les entreprises françaises ne se sont quasiment pas endettées, augmentant leur encours d’emprunts de seulement 6 milliards d’euros, selon la Banque de France. Les grandes entreprises et les ETI ont même diminué leur dette, à la différence des PME. Cette stabilité globale est à comparer aux 220 milliards de dette supplémentaire enregistrés en 2020. Au cours des huit premiers mois de l’année 2021, l’encours global de crédits de trésorerie a diminué de 13 milliards, avec un mouvement inverse pour les crédits d’investissement (+ 21 milliards), le solde étant constitué par une légère baisse de l’endettement obligataire.

Nette de trésorerie, la dette des entreprises se replie de 3 milliards sur la même période, après une légère hausse de 6 milliards en 2020 (et + 51 milliards en 2019). La Banque de France confirme donc que, d’un point de vue macroéconomique, les entreprises n’ont presque pas augmenté leur endettement net malgré la crise, le recours massif au crédit (PGE) donnant lieu à des placements de trésorerie d’un montant quasi équivalent. Certaines entreprises ont même mis à profit le PGE pour rembourser d’autres crédits de trésorerie : en 2020, une enveloppe globale de 130 milliards d’euros a été distribuée par les banques au titre des PGE, mais l’encours total des crédits de trésorerie n’a augmenté, lui, « que » de 90 milliards.