Actualités

Marchés

Portrait-robot des investisseurs qui financent les entreprises françaises

18 janvier 2019 - optionfinance.fr

Le profil des investisseurs qui financent les émetteurs français, quelle que soit leur typologie (institutions financières, corporates et Etat), évolue peu. Selon les données de la Banque de France, l’ensemble des dettes et des actions cotées étaient détenues, à la fin du troisième trimestre 2018, à hauteur de 52 % par des acteurs domestiques, assureurs (14 %), banques (7 %) et organismes de placement collectif (7 %) en tête. Ces niveaux sont stables par rapport à la fin de l’année 2017. S’agissant des seules sociétés non financières, les investisseurs étrangers restent majoritaires (58 %), dans une proportion comparable à celle observée un an plus tôt.

Afin d’apporter un éclairage complémentaire, Euronext a publié, la semaine dernière également, un baromètre sur l’actionnariat du SBF 120 à fin 2017. Il en ressort que 24,1 % du capital des émetteurs concernés sont des gérants d’actifs, la deuxième population pesant le plus étant les investisseurs familiaux (13,7 %), loin devant les investisseurs industriels (4,4 %), l’Etat français (4 %) et les investisseurs individuels (3,9 %). Des conclusions qu’il convient cependant d’analyser avec précaution, de l’aveu même de l’opérateur boursier, seulement 60 % des actionnaires de l’indice étant connus.