Actualités

Financement

Prêts garantis par l’Etat : des clarifications espérées

10 avril 2020

Annoncé par Emmanuel Macron le 16 mars dernier, le dispositif visant pour l’Etat à garantir 300 milliards d’euros de prêts suscite un véritable engouement. Selon Bercy, 20 milliards d’euros de prêts garantis par l’État (PGE) ont en effet été demandés en l’espace de huit jours par plus de 100 000 entreprises et professionnels. Si les experts-comptables et les praticiens louent la rapidité avec laquelle cette solution a été élaborée, beaucoup regrettent néanmoins que des incertitudes perdurent quant à ses modalités d’application. «Nous ne savons pas si la garantie ne profite qu’à la banque ayant fourni le prêt ou si elle bénéficie également aux établissements qui soit rachèteraient ultérieurement la créance, soit participeraient à une syndication, évoque par exemple un banquier. Ce flou est de nature à ralentir la production de PGE de montants significatifs.» Une des autres principales interrogations concerne l’approche tarifaire des banques. «Celles-ci se sont engagées à n’appliquer aucun frais la première année du PGE, rappelle un spécialiste en financement. Mais qu’en sera-t-il les années suivantes si l’emprunteur souhaite prolonger la maturité du crédit ? Les banquiers restent peu loquaces sur ce point.» Un constat partagé par plusieurs experts.