Actualités

Obligations

Un marché secondaire plus petit et moins liquide

13 mars 2020

L’International Capital Market Association (ICMA) vient de publier sa troisième étude sur l’état du marché obligataire secondaire européen, dont le champ se limite aux émetteurs appartenant à la catégorie investment grade. Depuis 2016, date de la précédente édition, la taille de ce marché s’est sensiblement réduite sur le compartiment corporate, passant d’environ 1 700 milliards d’euros à 1 300 milliards d’euros (- 23,5 %), tandis qu’elle restait globalement inchangée pour les emprunteurs financiers (2 300 milliards, contre 2 200 milliards quatre ans plus tôt). De quoi aboutir à une diminution du stock global d’obligations échangeables de 7,7 %.

Autre évolution importante relevée par la majorité des investisseurs sondés, tant acheteurs (buy-side) que vendeurs (sell-side) : la liquidité des titres n’a cessé de se dégrader sur la période. Gérants et institutionnels imputent ce constat en partie aux rachats d’actifs réalisés par la BCE dans le cadre de son programme de quantitative easing depuis 2015.