Actualités

Technologies

Une augmentation des investissements entre l’Europe et l’Asie

Option Finance - 21 mai 2021 - Thomas Feat

Les investisseurs asiatiques manifestent un intérêt croissant pour les entreprises technologiques européennes non cotées, révèle une récente étude de la banque d’affaires britannique GP Bullhound. Au premier trimestre, ils ont financé 43 start-up du Vieux Continent, un chiffre en augmentation de 8 % sur un an. Ces investisseurs ont une préférence marquée pour les secteurs de la Fintech et des logiciels. Tencent est aujourd’hui l’investisseur asiatique le plus actif dans le non-coté européen. En France, le conglomérat a pris des participations dans les néobanques Qonto et Lydia. Ce mouvement n’est pas à sens unique puisque, de leur côté, les spécialistes européens du capital-investissement s’intéressent de plus en plus à l’Asie. Entre le premier trimestre 2020 et le premier trimestre 2021, les montants investis par ces derniers dans les entreprises du continent ont crû de 66 %, à 1,7 milliard de dollars. Tout comme leurs homologues, les investisseurs européens ciblent plus particulièrement les start-up évoluant dans les secteurs de la Fintech et des logiciels, notamment en Inde.