Actualités

Marché

La réponse politique à l’inquiétude sur le marché de la dette en Europe porte déjà ses fruits

AOF - 31 mars 2020


(AOF) - L’ampleur de la réponse politique à l’inquiétude sur le marché de la dette en Europe porte déjà ses fruits, estime Vincent Chaigneau, Directeur de la Recherche chez Generali Investments. Le lancement du programme PEPP de la BCE, associé à la poursuite de son important programme CSPP, a contribué à réduire le risque de liquidité des grandes entreprises européennes. En effet, l’activité sur le marché primaire de l’Investment Grade européen a augmenté de façon notable la semaine dernière, pour revenir aux niveaux d’avant la crise Covid 19, souligne l’expert.

Les émissions ont été menées par le secteur financier et les émetteurs de haute qualité. Les incertitudes élevées qui subsistent sur l'évolution de Covid-19, ont conduit à ce que les primes d'émission pour les transactions de la semaine dernière restent élevées (40 à 70 points de base), ce qui a entraîné des carnets d'ordres importants.

Toutefois, les acteurs les plus faibles restent sur la touche, relève Vincent Chaigneau. Les émissions en High Yield européen sont encore largement étouffées. L'Eurogroupe a discuté jeudi dernier de la manière dont l'ESM peut être impliqué dans la lutte européenne contre Covid-19, et des lignes de crédit de précaution renforcées jusqu'à 2 % du PIB semblent être la solution envisagée.

Ces nouvelles mesures de partage des risques renforceront la crédibilité des garanties déjà annoncées par les États membres, juge l'expert, qui conclut : "  si elles sont confirmées, cela devrait faciliter l'ouverture du marché primaire pour les acteurs moins solides, allégeant ainsi la pression sur le crédit à haut risque. "