Actualités

Allocation

L'accélération des résultats d'entreprises pourrait soutenir les actions, selon AXA IM

AOF - 08 avril 2021


(AOF) - En mars, faisant fin de la dégradation de la situation sanitaire sur certains pays européens, les marchés actions occidentaux ont poursuivi leur progression, portés par les avancées des campagnes de vaccination et la révision à la hausse de la croissance mondiale sous l'effet des plans de relance, commente Gilles Guibout, responsable des actions européennes chez AXA IM.

A ce stade du cycle, les légères tensions observées sur les taux longs américains et sur l'inflation n'inquiètent pas les investisseurs et d'une certaine manière constituent même un élément de soutien compte tenu de la perspective de meilleurs résultats d'entreprise à venir.

Sur le mois, le DJ Eurostoxx dividendes réinvestis progresse de 6,61%. Comme souvent dans les phases de baisse de l'aversion au risque, tous les secteurs sont en hausse.

Si les secteurs cycliques industrie, matériaux, consommation discrétionnaire profitent naturellement des perspectives de reprise économique, de manière plus inattendue les secteurs de la consommation durable, des télécoms et des services aux collectivités rebondissent également fortement après la forte sous performance du début d'année.

Selon Gilles Guibout, au cours des prochaines semaines, les investisseurs devraient porter leur attention sur les premiers résultats trimestriels scrutant les signaux d'une confirmation de la reprise économique et d'un risque d'inflation limitée.

A ce stade, l'accélération de la croissance des résultats d'entreprises pourrait permettre aux marchés d'actions de poursuivre leur marche en avant dans ce contexte de politique monétaire toujours accommodante.

Cependant, la remise en cause d'un de ces deux piliers, du fait par exemple d'une hausse du taux d'imposition ou des taux d'intérêt, pourrait entraîner une correction rapide compte tenu de la valorisation actuelle des marchés.

AXA IM continue d'être sélectif dans son choix de valeurs et privilégie toujours les sociétés offrant un réel potentiel de croissance du chiffre d'affaires et/ou des marges, seule garantie, selon lui, de la capacité à générer des résultats et des dividendes dans la durée.

La société de gestion cherche également à maintenir une bonne diversification afin de pouvoir faire face à un éventuel changement brutal du scénario économique.