Actualités

Fintech

L’ouverture de comptes s’accélère chez Yomoni

Funds Magazine - 15 septembre 2021

Si les débuts il y a six ans ont été un peu laborieux, le groupe présidé par Sébastien d’Ornano enregistre une belle croissance depuis quelques mois. « Nous avons été très présents auprès de nos clients pendant la crise, pour répondre à leurs besoins d’informations. Notre message était clair : ne pas modifier son profil de risque en réaction à la baisse des marchés, ne pas bouger les portefeuilles ! Un conseil qui a permis à nos clients de bien profiter ensuite du rebond ».  A fin août, les encours de la fintech ont dépassé la barre des 510 millions d’euros contre 250 millions un an auparavant. Plus de 34 000 mandats ont été signés sur un an, soit une progression de 71 % sur un an. L’encours moyen par mandat se situe désormais au-delà des 15 000 euros. « La collecte s’est faite en particulier sur l’assurance-vie, le PEA et sur le PER en ETF que nous avons lancé cette année. Nous avons constaté que 40 % des ouvertures de comptes en assurance-vie s’inscrivaient dans une démarche responsable, le gisement d’ETF ESG étant aujourd’hui suffisamment large pour construire une offre », précise Sébastien d’Ornano. En ce qui concerne l’épargne retraite, Yomoni a fait le choix de proposer un PER en compte-titres, ce qui lui permet d’être très compétitif sur les tarifs comparé aux assureurs. « Le client peut opter pour de la gestion à horizon en ETF ou de la gestion pilotée. » Les souscripteurs sont principalement des épargnants entre 40 et 50 ans qui préparent leur retraite, mais aussi des trentenaires qui procèdent à des versements réguliers sur une enveloppe fiscale dont ils peuvent sortir en cas d’achat immobilier.