L'actualité des trackers

GESTION INSTITUTIONNELLE 

Les frais toujours orientés à la baisse

Option Finance - 09 octobre 2020 - Sandra Sebag

La gestion active à destination des investisseurs institutionnels est-elle progressivement en train d’aligner ses tarifs sur ceux des ETF ? La réponse à cette question est clairement positive, selon l’enquête annuelle sur le panorama des frais de gestion réalisée par le cabinet de conseil Amadeis. La société a interrogé 33 sociétés de gestion présentes en France et représentant plus de 8 000 milliards d’euros d’actifs sous gestion. Ces dernières affirment avoir encore réduit leurs frais cette année, s’inscrivant ainsi dans une tendance de long terme. Pour des fonds actions zone euro, la médiane des frais pratiqués en 2020 ressort à 40 points de base (pb), les tarifs les moins chers se situant en moyenne à 30 pb et les plus chers à 70 pb.

Si ces moyennes sont relativement proches de celles constatées les années précédentes, elles masquent quelques changements. A ce titre, les auteurs de l’étude constatent un alignement des frais des gestions ISR par rapport aux gestions traditionnelles, le développement de ces dernières dans les portefeuilles s’accompagnant ainsi d’une nette baisse des frais. Autre point notable : la diminution des frais est plus importante sur les produits de taux dont les rendements sont très bas, voire négatifs, que sur les actions. Ainsi, «pour un mandat d’obligations euro aggregate de 100 millions d’euros, les frais se situant dans la fourchette basse ont régressé d’environ - 30 % en quatre ans, pour atteindre 12 pb», précise Frédéric Petiniot, directeur général d’Amadeis. Enfin, selon les auteurs de l’étude, les gérants français seraient relativement compétitifs. Ils afficheraient des frais de gestion inférieurs à ceux de leurs homologues britanniques et suisses, et se situeraient aux mêmes niveaux que ceux des Allemands et des Espagnols. Seuls les Italiens pratiqueraient des prix inférieurs.