Actualités

Stratégie

Amplegest participe à la consolidation du marché en acquérant Octo AM

19 octobre 2018 - optionfinance.fr

Le mouvement de consolidation entre sociétés de gestion entrepreneuriales françaises se poursuit : Amplegest a annoncé acquérir 65 % du capital d’Octo Asset Management, pour un montant non communiqué, les 35 % restants revenant aux actionnaires historiques de la cible, à savoir son fondateur Matthieu Bailly et le courtier Groupe Octo. Les 180 millions d’euros d’encours d’Octo AM viennent gonfler les 600 millions de l’activité de gestion d’actifs d’Amplegest avec l’objectif d’atteindre le milliard d’euros sous gestion en 2020. L’équipe d’Octo AM, dont son fondateur, intégrera Amplegest et la marque sera dans un premier temps conservée. Avec cette opération, c’est l’expertise obligataire d’Octo AM qu’achète Amplegest, aujourd’hui centrée sur la gestion actions. «Les marchés de taux sont très profonds, avec des institutionnels qui investissent une grande partie de leur actif sur ces marchés, et nous voulons aussi nous diversifier en leur proposant une offre obligataire que nous n’avions pas», justifie Arnaud de Langautier, président d’Amplegest. Mais c’est également la nécessité d’atteindre une taille critique pour parler à ces institutionnels qui pousse les deux boutiques l’une vers l’autre. «Du fait des rapprochements, le nombre d’investisseurs institutionnels a fortement diminué ces dernières années, leur capacité d’investissement a augmenté et ils privilégient en général les fonds dont la taille dépasse les 100 millions d’euros ; cela implique que les sociétés de gestion, elles aussi, grandissent», explique Matthieu Bailly, fondateur et directeur général d’Octo AM, dont les fonds font aujourd’hui entre 15 et 100 millions d’encours. Pour assurer cette croissance, les deux acteurs comptent sur des synergies de structure : «Nous allons partager nos moyens de contrôle – dans le contexte d’une réglementation de plus en plus coûteuse – mais aussi notre système d’information, nos outils de communication et notre force commerciale», indique Arnaud de Langautier, président d’Amplegest. Sur la cible institutionnelle, ces synergies commerciales ne sont pas négligeables : seuls 30 % de leurs clients sont communs.